Marine Marchande

Fil info

Des planches de bois à la dérive dans le golfe de Gascogne

Marine Marchande

Dans la nuit du 23 au 24 février 2015, à environ 280 nautiques (500 km) à l’Ouest de Bordeaux et sur la route des bâtiments de commerce navigant entre Ouessant et Cap Finistère, le cargo « NBP Voyager », transportant des planches de bois de construction, a constaté qu’une partie de sa cargaison s’était désarrimée suite à de très mauvaises conditions météorologiques. Le commandant du navire s’est retrouvé dans l’obligation de rejeter à la mer environ 80 paquets comportant chacun plusieurs dizaines de planches, pour retrouver la stabilité de son navire dans une mer particulièrement formée (mer 8, creux de 8 à 10 mètres). Ces planches de bois flottant à la surface de l’eau ne sont pas polluantes pour l’environnement marin. Elles peuvent néanmoins présenter un danger pour la navigation, notamment pour les embarcations de petites tailles.

Les 24 et 25 février, deux vols ont été réalisés par un avion de surveillance maritime des douanes françaises basé à Lorient pour suivre la position de ces planches de bois, dérivant actuellement à environ 250 nautiques des côtes (450 km). Ces dernières pourraient se rapprocher des côtes Sud Landes et espagnoles d’ici une trentaine de jours. Le MRCC Madrid et les navigateurs sont tenus informés de l’évolution de la situation par la préfecture maritime de l’Atlantique et le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) d’Etel. Le 25 février, le préfet maritime de l’Atlantique a mis en demeure l’armateur du cargo « NBP Voyager » d’atténuer le danger pour la navigation.

 

Communiqué de la préfecture maritime de l'Atlantique, 25/02/2015

Pollution en mer et accidents