Défense
Des précisions sur les futures frégates britanniques du Type 26

Actualité

Des précisions sur les futures frégates britanniques du Type 26

Défense

On en sait un peu plus sur les caractéristiques générales des futures frégates du Type 26, qui doivent intégrer la Royal Navy au cours de la prochaine décennie. Longs de 141 mètres pour un déplacement d'environ 6850 tonnes à pleine charge, ces gros bâtiments afficheraient une autonomie de 7000 nautiques à 18 noeuds. Ils seraient armés par un équipage de 150 hommes et pourraient héberger 36 personnes supplémentaires (par exemple des forces spéciales). La marine britannique espère acquérir 10 bâtiments de ce type, afin de remplacer les classes Corwall (Type 22 Batch III) et Duke (Type 23). La nouvelle série devrait se décomposer en deux variantes, l'une en version anti-sous-marine et l'autre plutôt spécialisée dans l'action vers la terre.
Suivant les modèles, les frégates du Type 26 pourraient embarquer deux systèmes surface-air FLAADS avec missiles CAMM (remplaçant de l'actuel système Sea Wolf), des missiles de croisière du type Tomahawk ou Scalp Naval (l'aviation anglaise dispose déjà du Scalp EG/Storm Shadow), deux systèmes d'artillerie multitubes et, éventuellement, un lance-roquettes multiple. Côté artillerie, les Britanniques évoquent un canon principal de 114 ou 127mm, mais aussi une pièce plus importante, en l'occurrence du 155mm. BAE Systems, en charge de l'étude des T26, est en effet engagé dans l'Advanced Gun System, la nouvelle pièce de 155mm prévue pour les destroyers américains du type DDG 1000 (classe Zumwalt).
Pour les frégates en version anti-sous-marines, l'embarquement d'un sonar remorqué est prévu, alors que les bâtiments dédiés à l'action vers la terre seraient dotés d'un système de mise à l'eau pour quatre embarcations rapides.
Ces premières caractéristiques seront, bien évidemment, affinées au cours des études. Un contrat de 127 millions de Livres et d'une durée de quatre ans vient d'être notifié en ce sens à BAE Systems.
Suivant le planning actuellement envisagé, la construction de la première frégate du Type 26 interviendrait début 2016 pour une mise à flot au printemps 2018. L'admission au service actif pourrait être prononcée fin 2021.

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques