Défense
Des rebelles yéménites attaquent le HSV Swift

Actualité

Des rebelles yéménites attaquent le HSV Swift

Défense

(Article publié le 4 octobre) L’ancien catamaran de transport rapide de l’US Navy, exploité depuis 2015 par les Emirats Arabes Unis, a été attaqué le 1er octobre près du détroit de Bab el-Mandeb, qui relie la mer Rouge et l’océan Indien. Le navire, semble-t-il été visé par un ou plusieurs missiles ou roquettes tirés depuis des embarcations légères, a d’abord été reporté comme coulé. Mais la coalition arabe engagée actuellement contre les rebelles yéménites Houthis assure qu’il est toujours à flot et, bien qu’endommagé, fait l’objet d’opération de sauvetage pour le ramener dans un port. Il n’y aurait pas de blessé parmi l’équipage, les passagers civils présents à bord ayant été évacués selon les mêmes sources.  

L’attaque a été revendiquée par les Houthis, qui contrôlent une partie du pays, dont la capitale Sanaa, et ont annoncé dimanche dernier la formation d’un « gouvernement de salut national » face à celui du président du Yémen, Abd Rabbo Mansour Hadi. Ce dernier est retranché dans le sud du pays, autour d’Aden, ses troupes étant soutenue depuis mars 2015 par une coalition arabe emmenée par l’Arabie Saoudite et à laquelle participent les EAU.

Les combats, très rudes, ont fait près de 7000 morts en un an et demi, alors que trois millions de Yéménites auraient été déplacés. C’est dans ce contexte que le HSV Swift a été attaqué. Exploité par une compagnie émiratie, ce navire de soutien logistique rapide était engagé dans une opération humanitaire, affirme la coalition arabe. Celle-ci précise qu’il effectuait des missions de transport de fret et de médicaments depuis Aden au profit des populations déplacées et transportait des blessés pour leur permettre d’être soignés en dehors du Yémen.

Suite à l’attaque du HSV Swift, la coalition a annoncé avoir lancé des opérations militaires pour neutraliser les bateaux avec lesquels les militaires Houthis ont attaqué le navire.

Réalisé en 2003 par le chantier australien Incat sur la base de ses ferries rapides en aluminium dédiés au transport de passagers et de véhicules, le HSV Swift est un catamaran perce-vague de 98 mètres de long pour 27 mètres de large. Il peut atteindre la vitesse de 45 nœuds et franchir 3500 milles. Armé par une trentaine de marins, le navire peut loger jusqu’à 200 passagers, accueillir d’importantes quantités de fret et, pour son autodéfense, être doté de mitrailleuses.

Le HSV Swift a été employé au sein du Military Sealift Command de la flotte américaine jusqu’en 2013. Il a permis de mener différentes expérimentations, a servi de prototype au programme JHSV (Joint High Speed Vessels) et a rempli de nombreuses missions de soutien, de formation et d'aide humanitaire, notamment en Afrique. 

US Navy / USCG