Marine Marchande
Des relèves d’équipages chinois permises à Shanghai

Actualité

Des relèves d’équipages chinois permises à Shanghai

Marine Marchande

Le gouvernement de Shanghai a assoupli les règles pour les relèves au port, rapportent les correspondants de médias spécialisés anglo-saxons. Selon une nouvelle directive, les équipages chinois sont autorisés à y débarquer. Cependant, si les navires proviennent de 24 pays considérés à risque (dont la France) depuis moins de 14 jours, leurs employeurs doivent d’abord les isoler en quarantaine avant de les autoriser à rentrer chez eux. Cette quarantaine de 14 jours commence à partir du moment où le navire a quitté le dernier port. De plus, le débarquement n’est pas autorisé en cas de soupçon d’infection. Malgré tout, les autorités demandent d’éviter au maximum les changements d’équipage venant de ces 24 pays. Quelques 150.000 marins avec des contrats de travail expirés se trouveraient contraints de continuer à travailler sur des navires marchands dans le monde.

(1) Italie, Iran, Corée du Sud, Japon, France, Espagne, Allemagne, Etats-Unis, Suisse, Suède, Belgique, Norvège, Pays-Bas, Danemark, Autriche, Australie, Malaisie, Grèce, République tchèque, Finlande, Qatar, Canada et Arabie saoudite.

 

Chine | actualités maritimes chinoises