Marine Marchande
Desserte de la Corse : Décision favorable du Conseil d'Etat pour la SNCM et la CMN

Actualité

Desserte de la Corse : Décision favorable du Conseil d'Etat pour la SNCM et la CMN

Marine Marchande

Le Conseil d'Etat a rejeté, hier, la requête en annulation formulée par Corsica Ferries à l'encontre de l'appel d'offres sur la desserte maritime des ports insulaires, depuis et vers Marseille. La compagnie avait dénoncé l'attribution par l'assemblée de Corse de la délégation de service public à la SNCM et à la CMN, estimant que l'appel d'offres était fait « sur mesure » pour ces deux armements. L'an dernier, lorsqu'ils avaient repris l'ex-compagnie publique au bord de la faillite, les nouveaux actionnaires de la Société Nationale Corse Méditerranée avaient fait de l'obtention de la DSP une condition indispensable à leur plan de relance de l'entreprise, qui emploie aujourd'hui 2100 personnes.
Après la fin de la bataille juridique avec Corsica Ferries, le groupement SNCM/Méridionale, qui est l'actuel titulaire du marché, devrait enchaîner avec la nouvelle DSP le 1er juillet et ce pour une période de cinq ans. Couvrant les lignes régulières entre Marseille Bastia, Ajaccio, Porto-Vecchio, l'Ile Rousse et Calvi, la délégation de service publique pour le transport maritime vers les ports corses est assortie d'une subvention annuelle de 101 millions d'euros.

Corsica Linea | Toute l'actualité de la compagnie de ferries