Marine Marchande
Desserte de la Corse : La SNCM et la Méridionale enterrent la hache de guerre

Actualité

Desserte de la Corse : La SNCM et la Méridionale enterrent la hache de guerre

Marine Marchande

La Société Nationale Corse Méditerranée et la Compagnie Méridionale de Navigation ont scellé leurs retrouvailles. Les deux armements ont annoncé qu'ils avaient conclu un accord afin de présenter un dossier commun pour la desserte maritime de la Corse. Après une farouche bataille d'actionnaires, notamment sur le plan juridique, la SNCM et la CMN vont donc répondre ensemble à l'appel d'offres pour la Délégation de Service Public (DSP), qui sera attribuée par la collectivité territoriale de l'île pour la période 2007 - 2012. Au printemps dernier, la Méridionale avait dénoncé le pacte d'actionnaire qui la liait depuis 14 ans à la SNCM et annoncé son intention de s'allier à Corsica Ferries pour remporter la DSP. Le mois dernier, le Conseil d'Etat avait annulé l'appel d'offres de l'assemblée territoriale corse, pour lequel Corsica et la CMN estimaient que la SNCM était favorisée. Dans la foulée, l'ex-compagnie publique n'avait pas obtenu l'autorisation de prendre le contrôle de la CMN. Depuis, les tensions se sont donc apaisées, alors que les syndicats des deux partenaires appelaient, depuis plusieurs semaines, à s'allier, faute de quoi Corsica Ferries pourrait sortir grande gagnante de la confrontation. Pour la SNCM, récemment privatisée, la desserte à partir de Marseille d'Ajaccio, Bastia, Propriano et Porto-Vecchio est cruciale. La délégation de service public est, en effet, accompagnée d'une subvention annuelle de plus de 90 millions d'euros. Les dossiers des candidats à la desserte doivent être déposés avant le 9 février. L'an passé, la SNCM a transporté 950.000 passagers entre la Corse et le continent, soit une augmentation de 19.5% par rapport à l'année précédente.

Corsica Linea (ex-SNCM)