Marine Marchande

Actualité

Desserte de la Corse: Toulon est écarté

Marine Marchande

Après plusieurs jours d'examen par sa commission transport et des dizaines d'amendements, l'Assemblée de Corse a adopté le rapport de l'exécutif corse sur la délégation de service public sur les transports maritimes entre l'île et le continent. Celle-ci, qui entrera en application à partir de janvier 2014, aura une durée de 10 ans. Première constatation: seul Marseille est retenu comme port continental pour ce nouveau cahier des charges. Toulon, où la SNCM a récemment ouvert une ligne, est donc exclu du périmètre. Une satisfaction pour Corsica Ferries, actuel leader en nombre de passagers vers la Corse, au départ de Toulon.  "Pour notre compagnie, le plus important a été de voir disparaître la menace d'une DSP à Toulon", souligne Pierre Mattéi, directeur général de la compagnie. "Le ministre des Transports lui-même, au travers d'une étude juridique poussée, a confirmé qu'une DSP ne pouvait se justifier qu'en cas de carence d'offre ou d'initiative privée, ce qui n'est objectivement pas le cas au départ de Toulon. Nous sommes donc satisfaits que quasiment plus personne ne le conteste désormais" conclut-il.

En ce qui concerne le dimensionnement de la flotte, le rapport prévoit la desserte de l'île par sept cargos mixtes sur l'ensemble des ports corses: Bastia, Ajaccio, Propriano, Porto-Vecchio, Ile-Rousse et Calvi. Le service complémentaire et l'aide sociale sont supprimés et les tarifs de transports, passagers et marchandises, devront être revus à la baisse. Un "service social et solidaire" sera mis en place en cas de grève. Et enfin, des obligations de service public, annexées à la délégation de service public, seront prochainement débattues par l'Assemblée de Corse.

Pour la SNCM, c'est un grand défi qui s'annonce. Le pari de l'implantation à Toulon n'étant finalement pas forcément heureux et la suppression des dispositifs d'aide publique complémentaire risque de fragiliser l'offre de la compagnie. Dans un communiqué, l'armement a simplement précisé que " le projet stratégique de la SNCM, comprenant notamment la nécessité de se transformer, la volonté de renouveler la flotte ou encore le choix d'être présent à Toulon n'est pas, à ce stade, remise en cause. Des variations seront certainement nécessaires mais rien qui change son cap de reconquête et sa détermination à s'inscrire dans une trajectoire de vie".

Corsica Linea (ex-SNCM) Corsica ferries La Méridionale (Compagnie Méridionale de Navigation)