Marine Marchande
Desserte de la Corse : Un député veut « mettre fin distorsions de concurrence »

Actualité

Desserte de la Corse : Un député veut « mettre fin distorsions de concurrence »

Marine Marchande

Roland Blum, député UMP des Bouches-du-Rhône, a déclenché une nouvelle polémique, hier, au sujet de la desserte de la Corse. Le parlementaire a, en effet, estimé que la liaison entre Marseille et les ports corses, assurée par la SNCM et la Méridionale (CMN) au travers d'une délégation de service public, était menacée par la concurrence de Corsica Ferries et bientôt Moby Lines (qui ouvrira un service depuis Toulon en avril). Il a vivement regretté que l'assemblée de Corse ait réduit en novembre dernier de 11 millions d'euros la subvention annuelle de la DSP (plus de 100 millions d'euros), aboutissant à la suppression de 108 traversées entre l'île de Beauté et Marseille. Demandant au gouvernement de « mettre fin aux distorsions de concurrence », le député estime que « l'aide sociale au passager versée aux opérateurs entre Toulon, Nice et la Corse bénéficie pleinement aux armateurs italiens sans le moindre contrôle ». Il réclame, par conséquent, la suppression de l'aide sociale « au passager aux sociétés

Corsica Ferries | Toute l'actualité de la compagnie de ferries