Marine Marchande
Deux marins évacués après une explosion sur un navire au large de Barfleur

Actualité

Deux marins évacués après une explosion sur un navire au large de Barfleur

Marine Marchande

Le Coral Favia, un navire gazier néerlandais de 99 mètres de long, a été victime lundi d'une explosion dans la salle des machines, alors qu'il se trouvait à une trentaine de milles au nord de Barfleur. L'accident a entraîné un incendie et a fait deux blessés parmi les 17 membres équipage. Alerté, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) de Jobourg a fait appareiller le remorqueur Abeille Liberté et coordonné l'évacuation des deux mécaniciens (dont le chef), l'un d'eux étant gravement brûlé. Dans un premier temps, l'hélicoptère Dauphin de la Marine nationale basé à Maupertus, près de Cherbourg, a été envoyé sur zone avec une équipe du Centre médical des armées de Querqueville. L'appareil a procédé à l'évacuation du blessé léger vers le centre hospitalier de Cherbourg alors que son équipe médicale, restée à bord du Coral Favia, apportait les premiers soins au marin plus sérieusement touché. Une seconde équipe médicale, appartenant au SMUR, a ensuite été hélitreuillée sur le Coral Favia par l'hélicoptère Dragon 76 de la Sécurité civile. Alors que le Dauphin revenait sur zone pour récupérer le marin et le conduire jusqu'à Maupertus, le Dragon 76 avait rallié l'aéroport du Cotentin afin de prendre en charge la victime dès son arrivée et la transférer vers l'hôpital d'instruction des Armées de Percy, qui dispose d'un service de traitement des grands brûlés. Cette manoeuvre des deux hélicoptères a permis au Dragon 76 de rejoindre Percy directement depuis Cherbourg, sans se ravitailler en cours de route, ce qu'il aurait probablement été obligé de faire s'il avait procédé lui même à la récupération du marin sur le Coral Favia.
Pour sa part, l'Abeille Liberté a rejoint le navire néerlandais afin de l'assister en cas de besoin. L'explosion n'ayant pas entrainé de perte d'énergie ni d'avarie de propulsion, le Coral Favia s'est mis au mouillage. Il a repris sa route hier après le transfert dans la matinée de deux nouveaux marins remplaçant les deux blessés. Venant de Bilbao en Espagne, il naviguait, au moment de l'accident, vers Teesport, en Grande-Bretagne.

 Le Coral Favia   (© : MARINE NATIONALE)
Le Coral Favia (© : MARINE NATIONALE)

Pollution en mer et accidents