Défense
Deux nouveaux sous-marins de poche pour la marine iranienne

Actualité

Deux nouveaux sous-marins de poche pour la marine iranienne

Défense

L'Iran a annoncé la mise en service de deux nouveaux sous-marins de poche de type Ghadir. Construits localement, ces bâtiments, longs d'une trentaine de mètres et affichant un déplacement d'un peu plus de 120 tonnes en plongée, sont conçus pour les opérations côtières. Ils disposeraient de deux tubes lance-torpilles de 533mm et pourraient mouiller des mines. Semblant être dérivés des petits sous-marins nord-coréens du type Sang-O, les Ghadir seraient désormais au nombre de 5 unités opérationnelles au sein de la marine iranienne, le premier ayant été mis en service en 2009.
En dehors des Ghadir, l'Iran compte trois sous-marins de 72 mètres et 3000 tonnes du type Kilo russe.
La tension demeure toujours vive dans la région, le régime de Téhéran poursuivant son bras de fer avec la communauté internationale à propos de son programme nucléaire. Bien qu'il se dise prêt à revenir à la table des négociations, le président iranien a annoncé hier l'augmentation du nombre de centrifugeuses en activité sur le site d'enrichissement de Natanz, ainsi que sa décision de construire quatre nouveaux réacteurs. Dans le même temps, Mahmoud Ahmadinejad a annoncé l'arrêt des exportations de pétrole vers 6 pays européens, dont la France.