Défense
Deux Osprey se ravitaillent sur le BPC Tonnerre

Actualité

Deux Osprey se ravitaillent sur le BPC Tonnerre

Défense

Parti de Toulon le 3 mars avec la frégate Guépratte dans le cadre de la mission Jeanne d’Arc, le bâtiment de projection et de commandement Tonnerre a traversé la Méditerranée puis le canal de Suez en vue de rejoindre l’océan Indien. Lors de son passage en mer Rouge, le BPC de la Marine nationale a accueilli, le 19 mars, deux convertibles américain MV-22B Osprey. Ces appareils de l’escadron VMM 162 appartiennent à la 26ème Marine Expeditionnary Unit embarquée sur le porte-hélicoptères d’assaut USS Kearsarge, déployé depuis le mois de novembre au sein de la 5ème flotte américaine.

 

MV-22 Osprey sur le BPC Tonnerre(© : MARINE NATIONALE)

MV-22 Osprey sur le BPC Tonnerre(© : MARINE NATIONALE)

MV-22 Osprey sur le BPC Tonnerre(© : USMC)

MV-22 Osprey sur le BPC Tonnerre(© : USMC)

 

Utilisation opérationnelle 

En 2014, le Dixmude, sistership du Tonnerre, avait déjà accueilli sur son pont d’envol un MV-22, avant de servir à une campagne d’homologation du convertible américain à l’été 2015. Cette fois, la manœuvre est allée plus loin, non seulement du fait de la présence de deux machines, qui ont réalisé une série de « touch and go », mais aussi puisqu’il s’agissait de les ravitailler, ce qui a été réalisé sans problème et ouvre la voie à une véritable utilisation opérationnelle. « Très peu d’unités ont une capacité d’interopérabilité avec ce type d’aéronefs. Notre coopération avec la marine américaine repose sur un capital de confiance très élevé, que les opérations d’aujourd’hui contribuent à entretenir », explique le capitaine de vaisseau Sudrat, commandant du groupe Jeanne d’Arc. Quant au commandant adjoint aviation du Tonnerre, il précise que « les Américains étaient demandeurs et n'avaient aucune inquiétude vis-à-vis de la réalisation de ces manœuvres délicates avec le BPC ».

 

MV-22 Osprey sur un porte-hélicoptères d'assaut américain (© : US NAVY)

MV-22 Osprey sur un porte-hélicoptères d'assaut américain (© : US NAVY)

 

Une capacité intéressante pour les BPC et le Charles de Gaulle

Le Tonnerre, comme le Mistral et le Dixmude, réalisent les manœuvres aviation du MV-22 à partir du spot avant, spécialement renforcé pour accueillir des machines très lourdes, comme l'hélicoptère Super Stallion américain, qui a lui-aussi déjà testé avec succès les BPC.

On notera qu’à l’avenir l’Osprey pourrait constituer un outil intéressant pour la marine française du fait de ses capacités de transport rapide et à longue distance de troupes et de matériel. Cet engin, qui décolle et apponte comme un hélicoptère puis vole comme un avion grâce à ses rotors orientables, pourrait aussi solutionner le problème des liaisons logistiques sur le porte-avions Charles de Gaulle, pour lequel la marine n’avait pu, faute de crédits, acquérir des C-2 Greyhound. 

- Voir notre reportage sur l'escadron VMM 774 équipé de MV-22

 

 

Marine nationale US Navy / USCG