Croisières et Voyages
Deux paquebots de Costa et près de 2000 membres d’équipage trouvent refuge à Miami

Actualité

Deux paquebots de Costa et près de 2000 membres d’équipage trouvent refuge à Miami

Article gratuit
Croisières et Voyages

C’est la fin du calvaire pour 932 membres d’équipage du Costa Magica et leurs 1010 collègues du Costa Favolosa. Après des jours d’intenses négociations pour trouver un port d’accueil à ses deux paquebots qui étaient exploités dans les Caraïbes, la compagnie italienne Costa Croisières a obtenu l’accord des autorités américaines pour leur permettre de rejoindre Miami, en Floride. Les deux navires, avec des cas de coronavirus à bord, avaient pour mémoire débarqué leurs passagers mi-mars en Martinique et en Guadeloupe, où les clients avaient été pris en charge par les autorités sanitaires et rapatriés par l’armateur. N’étant pas autorisés à rester aux Antilles françaises, ils étaient ensuite repartis après avoir embarqué un renfort médical et du matériel envoyé par Costa depuis l’Italie. Mais ils furent ensuite refoulés de tous les ports des Etats insulaires de la région, dont les infrastructures hospitalières sont limitées et qui craignaient de devoir gérer une crise sanitaire sur des bateaux porteurs de la maladie. Le Costa Magica et le Costa Favolosa, dont des membres d’équipage sont évidemment tombés malade, ont donc erré dans les Caraïbes pendant une dizaine de jours. Jusqu’à ce que la solution des Etats-Unis, la plus logique, puisse voir le jour, avec le soutien  du groupe américain Carnival Corporation, leader mondial de l’industrie de la croisière dont Costa est l'une des filiales.

Les deux navires sont arrivés hier devant Miami. Ils ne sont pas entrés dans le port, où une dizaine de paquebots sont déjà désarmés à quai, mais se sont positionnés au large, dans la zone de mouillage, en compagnie d’autres navires, dont trois de MSC (Meraviglia, Divina et Armonia). « En coopération avec les autorités locales, les deux navires vont procéder au débarquement des membres d’équipage nécessitant des soins hospitaliers. Ils resteront ensuite en dehors du port de Miami jusqu’à samedi, lorsque Costa organisera des vols vers l’Europe et l’Asie pour rapatrier la plupart des membres d’équipage », explique Costa Croisières, qui précise que des protocoles sanitaires très stricts ont été observés à bord, les malades étant à l’isolement et les membres d’équipage non essentiels ayant été placés en confinement dans les cabines passagers dotées d’un balcon, où les repas leur étaient amenés.

Le Costa Magica et le Costa Favolosa vont conserver un petit nombre de personnel à bord, sans doute de l’ordre de quelques dizaines de membres d’équipage. Un effectif minimal permettant d’assurer la sécurité et la capacité à naviguer des paquebots, qui devraient rejoindre l’Europe dans les semaines à venir.

Quant au Costa Victoria, arrivé dans le port de Civitavecchia le 25 mars avec ses 726 passagers (dont 105 français) et 776 membres d’équipage, ainsi qu'une suspiscion de présence de Covid-19 suite à l'évacuation le 22 mars en Crète d'une passagère testée positive, les opérations de débarquement des passagers ont débuté hier et doivent se poursuivre aujourd'hui. 

En provenance de Dubaï, le Costa Diadema est quant à lui arrivé au sud de l'Italie, où il est en attente d'une autorisation pour rejoindre un port. A bord, il n'y a pas de passagers mais 1200 membres d'équipage et là-aussi une suspicion de coronavirus. Juste avant le départ du navire de Dubaï, le 14 mars, un membre d’équipage a en effet été débarqué et aurait été testé positif au Covid-19. 

Enfin, le Costa Deliziosa a été obligé en raison de la pandémie d'interrompre le programme de son tour du monde. En provenance directe d'Australie, il s'est ravitaillé en combustible le 24 mars à Maurice et le lendemain en vivres à La Réunion (où 3 passagers originaires de l'île ont pu être débarqués). Le paquebot fait maintenant route vers l'Europe, où il est attendu d'ici la fin avril, avec 1830 passagers (dont un peu plus de 400 Français) et 899 membres d’équipage. Pour l'heure, la situation sanitaire à bord est normale. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs. 

 

Costa Croisières