Disp POPIN non abonne!
Croisières et Voyages

Actualité

Deux paquebots de Costa vont intégrer la JV chinoise de Carnival et CSSC

Croisières et Voyages

Sortis en 2000 et 2003 des chantiers finlandais d’Helsinki, les Costa Atlantica et Costa Mediterranea vont quitter la flotte de Costa Croisières. Les deux paquebots sont vendus à une nouvelle compagnie chinoise, créée par le conglomérat China State Shipbuilding Corporation (CSSC) et l’armateur américain Carnival Corporation, dont Costa est la filiale italienne. 

Baptisée CSSC Carnival Cruise Shipping Limited, cette nouvelle compagnie doit débuter son activité fin 2019 avec le Costa Atlantica. Ce navire de 292 mètres de long, 85.860 GT de jauge et d’une capacité de 1057 cabines, est déjà exploité depuis plusieurs années par Costa sur le marché asiatique. Avant son transfert, il sera mis aux couleurs et standards de son nouvel opérateur, qui lui donnera évidemment un nouveau nom. Quant à son jumeau, le Costa Mediterranea, il est resté jusqu’ici opéré sur le marché international, notamment en Europe. Sa compagnie actuelle indique que sa date de transfert vers CSSC CCSL sera communiquée ultérieurement. Mais les Chinois ont déjà éventé le planning, annonçant qu’ils tablaient sur une intégration du navire dès 2020.

Cette cession de deux paquebots du groupe Carnival à CSSC CCSL constitue une mesure transitoire, permettant à la nouvelle compagnie chinoise de débuter son activité sans attendre ses premiers paquebots neufs, qui seront réalisés à Shanghai. Dans cette perspective, un accord a été conclu entre CSSC, l’un des principaux constructeurs chinois, Carnival et les chantiers italiens Fincantieri, qui vont transmettre les plans des unités du type Carnival Vista (plus de 130.000 GT de jauge et 2000 cabines) et apporter une assistance technique au chantier Shanghai Waigaoqiao Shipbuilding, filiale de CSSC, tout en aidant au développement d’un réseau de sous-traitants locaux. Le programme de constructions neuves comprend pour le moment deux paquebots dérivés des Vista, avec une option pour quatre navires supplémentaires. La tête de série ne sera pas livrée avant 2023.

 

Le Carnival Vista (© : FINCANTIERI)

Le Carnival Vista (© : FINCANTIERI)

 

Chez Costa, qui exploite à ce jour 14 navires, le départ des Atlantica et Mediterranea sera compensé par l’arrivée du premier d’une nouvelle génération de paquebots géants, le Costa Smeralda (183.900 GT, 2610 cabines), en cours de construction dans le chantier finlandais Meyer Turku et qui doit être livré en octobre 2019. Son premier sistership le rejoindra en 2021. Reste que, globalement, la compagnie italienne, qui n’a pas intégré de navire neuf depuis le Costa Diadema (132.500 GT, 1862 cabines) en novembre 2014, voit sa capacité continuer de stagner.

 

 

D’autant qu’elle a vu sa flotte perdre plusieurs unités ces dernières années, dont le Costa neoClassica (54.000 GT, 654 cabines) vendu fin 2017 à Bahama Paradise Cruises. Quant au Costa neoRiviera (47.300 GT, 624 cabines), à moins qu’il soit vendu à un autre armateur d’ici là, il doit passer en 2019 chez AIDA Cruises. Il s’agit de la filiale allemande de Costa qui, contrairement à sa maison-mère, n’a quant à elle pas cessé de voir sa flotte s’entendre. Au point de finir par atteindre, avec un treizième navire ce mois-ci (AIDA nova, cousin du Costa Smeralda), le niveau de la compagnie italienne, qu'elle semble amenée à devoir dépasser dans un futur assez proche. 

 

Le Costa Venezia sera livré 2019 et exploité sur le marché asiatique par Costa Asia (© : COSTA)

Le Costa Venezia sera livré 2019 et exploité sur le marché asiatique par Costa Asia (© : COSTA)

 

Il conviendra enfin de voir comment, dans les années qui viennent, vont cohabiter sur le marché asiatique et plus particulièrement chinois CSSC CCSL et Costa Asia. Cette dernière va toucher deux unités neuves, le Costa Venezia début 2019 et un sistership en 2020. Des navires de 135.500 GT et 2216 cabines construits en Italie et qui sont justement dérivés des Carnival Vista, ceux-là même qui sont appelés à constituer le cœur de la future flotte de CSSC CCSL.

En attendant, la filiale asiatique de Costa a réduit la voilure du fait que le marché chinois ne se développe pour le moment pas aussi vite qu’escompté. Ainsi, le Costa Victoria (75.000 GT, 964 cabines), qui était exploité depuis cinq ans en Extrême-Orient, est revenu en Méditerranée en mars dernier. Ce sera également le cas en 2019 du Costa Fortuna (102.600 GT et 1358 cabines), remplacé par le Costa Venezia. Les autres navires de la compagnie actuellement positionnés en Asie sont les Costa Serena (114.500 GT, 1503 cabines), Costa neoRomantica (56.800 GT, 789 cabines) et Costa Atlantica (85.600 GT, 1057 cabines). Alors que le troisième sera donc transféré chez CSSC CCSL dès l’an prochain, le second n’en a logiquement plus pour très longtemps. Mis en service en 1993 et rénové en 2012, il s’agit du doyen de la flotte, qu’il devrait finir par quitter à plus ou moins brève échéance.  

 

Costa Croisières