Croisières et Voyages
Deux paquebots en cale sèche à Marseille

Actualité

Deux paquebots en cale sèche à Marseille

Croisières et Voyages
Vie Portuaire

L’activité bat son plein chez Chantier Naval de Marseille, qui accueille en ce moment deux paquebots simultanément : le Sirena d’Oceania Cruises, arrivé le 23 mars dans la cité phocéenne et qui se trouve dans la forme 8, et le Seven Seas Navigator, de Regent Seven Seas Cruises, qui a rejoint vendredi dernier la forme 9.

Livré en 1999 par les chantiers de Saint-Nazaire, le premier est l’un des huit anciens Renaissance, navires de 181 mètres, 30.300 GT de jauge et 344 cabines. Depuis 2002, l’ancien R Four était exploité par Princess Cruises sous le nom d’Ocean Princess. Racheté pour 82 millions de dollars par NCLH, maison-mère d’Oceania Cruises, il a été rebaptisé Sirena et bénéficie à Marseille d’une rénovation complète avant de reprendre son activité au profit de son nouvel opérateur. En tout, un mois de travaux sont prévus sur les parties techniques et surtout les espaces publics et cabines, remis à neuf et adaptés aux standards d’Oceania. Un chantier qui représente un investissement de 40 millions de dollars pour la compagnie américaine, qui dispose déjà de trois anciens R Class, les Insigna (ex-R One), Regatta (ex-R Two) et Nautica (ex-R Five), sérieusement rénovés l’an dernier, notamment à Marseille pour deux d’entre eux.

 

Le Sirena dans la forme 8 (© : EMMANUEL BONICI)

Le Sirena dans la forme 8 (© : EMMANUEL BONICI) 

 

En plus de ce projet majeur, CNM assure donc l’arrêt technique du Seven Seas Navigator. Un chantier plus léger, portant essentiellement sur le carénage et la visite d’équipements, qui durera une semaine. Doyen de la flotte de RSSC, ce navire de 170 mètres de long pour 28.500 GT de jauge et 245 cabines est exploité par Regent depuis 1999. Un bateau à l’histoire originale puisqu’il a été mis sur cale en 1988 aux chantiers de l’Amirauté à Saint-Pétersbourg et devait servir de bâtiment de surveillance satellite pour la flotte soviétique. Un projet qui tomba à l’eau avec l’effondrement de l’URSS. La coque fut rachetée par la compagnie américaine (alors Radisson Seven Seas Cruises) et remorquée au chantier italien T. Mariotti de Gênes pour être transformée en navire de croisière. 

Port de Marseille