Défense
Deux à quatre sous-marins supplémentaires du type U212 pour la marine italienne

Actualité

Deux à quatre sous-marins supplémentaires du type U212 pour la marine italienne

Défense

L’Italie confirme sa coopération avec l’Allemagne dans le domaine des sous-marins. Deux à quatre nouvelles unités de la famille U212 de TKMS vont être réalisées en transfert de technologie par Fincantieri. Le contrat a été signé le 26 février avec l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAR), le programme étant placé via cette structure sous bannière européenne. Le marché porte sur la commande ferme de deux sous-marins, livrables en 2027 et 2029 pour un montant de 1.35 milliard d’euros, et une option pour deux bâtiments supplémentaires.

 

Les futurs U212NFS (© FINCANTIERI)

Les futurs U212NFS (© FINCANTIERI)

 

Ces bâtiments seront du type U212NFS (Near Future Submarine), une évolution des sous-marins du type U212A dont six exemplaires sont en service dans la marine allemande et quatre autres au sein de la Marina militare. Réalisés par le chantier Fincantieri de Muggiano, dans la baie de la Spezia, ces derniers sont les Salvatore Todaro, Scire, Pietro Venuti et Romeo Romei, mis en service en 2006, 2007, 2016 et 2017. Ces bâtiments 55.9 mètres de long pour un diamètre maximal de 7 mètres présentent un déplacement de 1509 tonnes en surface. Dotés comme leurs cousins allemands d’une propulsion anaérobie basée sur l’emploi de piles à combustible, les Todaro sont mis en œuvre par un équipage de 27 marins et peuvent atteindre la vitesse de 20 nœuds en plongée. Ils embarquent jusqu’à 12 torpilles lancées au moyen de six tubes de 533mm.

 

Le Pietro Venuti (© FINCANTIERI)

Le Pietro Venuti (© FINCANTIERI)

Le Pietro Venuti (© FINCANTIERI)

Le Pietro Venuti (© FINCANTIERI)

 

Les quatre U212A italiens ont succédé aux Nazario Sauro (1980-2002), Fecia di Cossato (1979-2005), Leonardo Da Vinci (1981-2010) et Guglielmo Marconi (1982-2003). Il restait à renouveler les deux paires de sous-marins constituant deux évolutions successives des Sauro : les Salvatore Pelosi (1988) et Guiliano Primi (1989), ainsi que les Primo Longobardo (1993) et Gianfranco Gazzana Priaroggia (1995). Alors qu’il fut un temps craint que la composante sous-marine italienne soit réduite pour des questions budgétaires, la priorité étant donnée ces dernières années à la flotte de surface, le maintien d’un format à huit sous-marins semble donc acté. C’est en tous cas l’objectif de l’Italie avec le nouveau programme des U212NFS, qui doit comprendre quatre unités.

 

Le Primo Longobardo (© MARINA MILITARE)

Le Primo Longobardo (© MARINA MILITARE)

 

On notera que le groupe allemand TKMS, qui conçoit ces sous-marins, a vu son modèle U212 retenu par la Norvège en 2017. Les négociations se poursuivent en vue de la signature du contrat final, Oslo devant commander jusqu'à six nouveaux sous-marins pour remplacer ses six actuelles unités du Ula, mises en service entre 1988 et 1991. L'objectif initial était une livraison de la tête de série en 2025 mais cette échéance semble plutôt glisser maintenant vers 2030. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien Marine Italienne | Toute l'actualité de la Marina Militare ThyssenKrupp Marine Systems | Actualité du groupe naval allemand TKMS