Disp POPIN non abonne!
Défense
Deux tirs de Meteor depuis des Rafale Air et Marine

Actualité

Deux tirs de Meteor depuis des Rafale Air et Marine

Défense

Des Rafale de l’armée de l’Air et de la Marine nationale ont réalisé conjointement et avec succès les deux premiers tirs d’expérimentation du nouveau missile de supériorité aérienne Meteor. « Le mercredi 13 février, à 13h30, une patrouille composée de deux Rafale a décollé de la base aérienne de Cazaux (Gironde) pour tirer un premier missile Meteor. A 20h00, un deuxième tir a été effectué de nuit. Ces tirs ont pu être réalisés grâce à la mise en œuvre par la DGA, du dispositif d’essai, comprenant la sécurité, l’instrumentation, la mise en œuvre des cibles, et la restitution des tirs, depuis son site situé sur l’île du Levant au large d’Hyères, dans le Var. Les avions ont été mis en œuvre et pilotés par du personnel du Centre d’expertise aérienne militaire (CEAM) de l’Armée de l’air et du Centre d’expérimentations pratiques de l’aéronautique navale (CEPA/10S) de la Marine nationale, en étroite collaboration avec la DGA, démontrant ainsi le très haut niveau de technicité des forces en milieu interarmées », explique le ministère des Armées.

 

L'un des deux tirs réalisés le 13 février (© : MINARM)

L'un des deux tirs réalisés le 13 février (© : MINARM)

 

Développé par MBDA, ce nouveau missile air-air va offrir au Rafale de nouvelles perspectives en matière de supériorité aérienne. « Il est doté d’une zone d'interception assurée nettement supérieure à celle des missiles de même gamme actuellement en service ».

Issu d'une coopération lancée en 2003 entre l'Allemagne, l'Espagne, la France, l'Italie, le Royaume-Uni et la Suède, le Meteor mesure 3.65 mètres de long pour un poids de 190 kilos. Propulsé par statoréacteur et doté d'un autodirecteur électromagnétique actif, il devrait présenter une vitesse supérieure à Mach 4 et une portée d'une centaine de kilomètres, avec une zone d'interception assurée dans laquelle la cible ne pourra s'échapper. Grâce aux performances du radar RBE2 à antenne active de Thales équipant en série le Rafale depuis fin 2013, le Meteor sera capable d’intercepter des objectifs à  très longue distance. Il sera utilisé en complément du missile air-air Mica, qui présente une moindre allonge mais va être modernisé et demeure très efficace en combat rapproché ou pour l'autodéfense. 

 

Rafale Air avec 6 AASM, 4 Mica et 2 Meteor (© : ANTHONY PECCHI)

Rafale Air avec 6 AASM, 4 Mica et 2 Meteor (© : ANTHONY PECCHI)

Rafale Marine avec un Scalp EG, 4 Mica et 2 Meteor (© : MARINE NATIONALE)

Rafale Marine avec un Scalp EG, 4 Mica et 2 Meteor (© : MARINE NATIONALE)

MBDA Marine nationale