Défense
Deuxième vol réussi pour le missile balistique M51

Actualité

Deuxième vol réussi pour le missile balistique M51

Défense

Le Centre d'essais de lancement de missiles (CELM) de Biscarosse a procédé, avec succès, au second tir du nouveau missile balistique français, le M51. Cet engin, qui sera doté de plusieurs têtes nucléaires TN 75 puis TNO, sera opérationnel à partir de 2010 sur les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins de la Marine nationale. Un premier tir avait été réalisé en novembre dernier par le CELM. Les deux vols ont été suivis, dans leurs différentes phases, par les radars de trajectographie du bâtiment d'essais et de mesures Monge. En tout, une dizaine de tirs d'essais sont prévus avant la mise en service du M51, dont la portée atteindra 9000 kilomètres.
Programme majeur destiné à renouveler la force de dissuasion française, le nouveau missile nécessite de très importants investissements. Plus de 8 milliards d'euros auront été mobilisés pour sa conception, la fabrication des différents lots (16 missiles par sous-marin) et l'adaptation des infrastructures de la base des SNLE, à l'Ile Longue. Il faudra également ajouter 2 milliards d'euros pour la refonte des trois premiers sous-marins du type Le Triomphant, actuellement en service. Ces bâtiments, dotés aujourd'hui du missile M45, seront modernisés à tour de rôle à partir de 2010. Les transformations, qui comprendront l'adaptation au M51 et l'installation d'un nouveau système de combat, seront réalisées par DCNS à Brest.
________________________________________________

- Voir la fiche technique des SNLE du type Le Triomphant

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française