Marine Marchande
Devant Porto Empedocle, l’Ocean Viking attend de débarquer 180 rescapés

Actualité

Devant Porto Empedocle, l’Ocean Viking attend de débarquer 180 rescapés

Marine Marchande

L’Ocean Viking, navire humanitaire de l’ONG SOS Méditerranée a annoncé, dimanche, avoir reçu l’instruction de se rendre à Porto Empedocle, en Sicile, après plusieurs jours d’attente de réponse aux demandes d’accueil dans un port sûr. A bord, 180 personnes récupérées lors de quatre opérations de sauvetage entre le 25 juin et le 1er juillet, qui doivent être transférées sur le Moby Zazà, un ferry affrété pour mettre les migrants en quarantaine.

Mais lundi, le navire arrivé devant le port, l’ONG s’est désolée de n’avoir pas reçu d’informations sur quand et comment le débarquement allait avoir lieu. La tension est remontée sur le navire, alors que des rescapés sont « en grave détresse psychologique », souligne SOS Méditerranée. Ils sont très éprouvés par leurs conditions de détention dans les camps libyens, la traversée et l'attente. Deux personnes s’étaient jetées à l'eau en début de semaine. Elles avaient pu être ramenées à bord par l'équipage qui s’inquiète d’intentions suicidaires.

Par ailleurs, un navire de transport de bétail de 92 mètres battant pavillon libanais, le Talia, a porté secours à 52 migrants au large de Malte. Ils avaient déjà passé cinq jours en mer, selon l’ONG Sea-Watch International, qui a repéré leur embarcation avec son avion Moonbird et l’a signalée au navire de commerce qui naviguait dans le secteur. Le Talia, qui faisait route vers l’Espagne, se trouve au mouillage devant Malte, qui attend qu’un accord de répartition soit trouvé avant de laisser débarquer les 50 personnes (deux ont été évacués).

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.