Défense
Développement durable : DCNS prône le retour à la marine à voile

Actualité

Développement durable : DCNS prône le retour à la marine à voile

Défense

Après le paquebot vert Eoseas imaginé par les chantiers STX de Saint-Nazaire, c'est au tour de DCNS de donner une nouvelle dimension à sa démarche Eco-ship. Face à la raréfaction annoncée des énergies fossiles et aux contraintes règlementaires de plus en plus importantes liées aux rejets de gaz à effet de serre, le groupe naval propose une solution radicale : Le retour à la marine à voile. Dans cette perspective, les ingénieurs français ont imaginé un bâtiment qui n'est pas sans rappeler les frégates cuirassées d'autrefois. Le concept SMX-40.12 porte sur une unité de 150 mètres de long pour un déplacement de 4000 tonnes en charge. Légèrement décalés par rapport à l'axe du navire, les mâts seraient escamotables, ce qui permet l'utilisation de la plateforme hélicoptère située sur l'arrière et la mise en oeuvre, sur l'avant, de missiles à lancement vertical. « Nous voulons provoquer une rupture sur le marché et répondre aux besoins de nos clients en matière d'économies d'énergie et de développement durable. Dans les prochaines années, le prix du pétrole se renchérira considérablement et les contraintes budgétaires vont poser un véritable problème aux marines militaires, dont les frais en carburant vont exploser. Il convient donc de proposer des alternatives crédibles aux modes de propulsion classiques afin de maintenir le niveau d'activité à la mer, ce qui passe par une réduction drastique du poste combustible », explique-t-on chez DCNS.
Dans le même esprit, la Marine nationale songe, quant à elle, à reconvertir les goélettes Etoile et Belle Poule en patrouilleurs côtiers.