Marine Marchande
DFDS annonce les noms des trois ferries affectés entre Dunkerque et l'Irlande

Actualité

DFDS annonce les noms des trois ferries affectés entre Dunkerque et l'Irlande

Marine Marchande

DFDS va aligner deux navires affrétés et un autre en propriété sur sa toute nouvelle ligne entre Dunkerque et Rosslare qui doit démarrer à partir du 2 janvier. Parmi les affrétés, il y a le Kerry, auparavant exploité par Brittany Ferries entre Rosslare et Bilbao et actuellement aligné par DFDS entre Kiel et Klaipeda. Le Kerry, qui appartient au groupe Stena, est un navire livré en 2001 par le chantier italien Visentini. Long de 187 mètres, il présente une capacité de 500 passagers, 195 véhicules et d’un linéaire de 225 mètres. Il y a aussi le Visby, affrété auprès de la société suédoise Rederi Gotland et jusqu'ici affecté à la rotation entre Visby, capitale de l'archipel du Gotland, et Nynashamn/Oskarshamn. Construit en Chine en 2003, il peut naviguer jusqu'à 28 noeuds, ce qui ne devrait pas être sa vitesse commerciale sur sa nouvelle ligne. Il mesure 196 mètres de long, dispose d'un linéaire de 1800 mètres et peut accueillir 1500 passagers. Enfin, DFDS va aligner l'Optima Seaways, actuellement positionné sur la route entre Karlshamn et Klaipeda. Il s'agit là aussi d'un navire Visentini, qui devrait rester sur la ligne environ un mois.  « Ce sont tous des navires qui ont fait leurs preuves et qui peuvent accueillir jusqu'à 120 camions et remorques plus les chauffeurs. Les chauffeurs seront tous confortablement logés dans leurs propres cabines, respectant les mesures sanitaires, pendant la traversée », indique DFDS.

Pour mémoire, DFDS a annoncé, cet été, un plan de sauvegarde de l'emploi touchant sa filiale française. Le groupe danois, qui opère les liaisons sur le détroit et entre Dieppe et Newhaven, avait prévenu, fin juin, que 650 de ses employés européens allaient être licenciés suite aux conséquences de la crise sanitaire. A ce moment-là, on espérait que les marins et sédentaires de la filiale française seraient épargnés. Ce qui n’est finalement pas le cas. Le groupe a ouvert des consultations début août et présenté des propositions de réduction des effectifs à bord de ses navires exploités entre Douvres et la France et au sein de ses sites de Douvres, Calais et Dieppe. Un total de 142 postes sur les quatre navires français, sur le port de Calais et dans les bureaux DFDS à Calais et Dieppe seront affectés. 79 postes sur les navires britanniques de la société et dans ses bureaux sont également concernés

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Copie et publication du texte et des photos interdites sans consentement du ou des auteurs.

 

 

 

DFDS Seaways | Toute l'actualité de la compagnie maritime