Disp POPIN non abonne!
Marine Marchande
DFDS en passe de racheter l’armement turc U.N. Ro-Ro

Actualité

DFDS en passe de racheter l’armement turc U.N. Ro-Ro

Marine Marchande

C’est un gros coup que s'apprête à réaliser la compagnie danoise DFDS en acquérant 98.8% des actions de l’armement turc U.N. Ro-Ro. L’entreprise basée à Copenhague a annoncé ce jeudi qu’un accord avait été trouvé pour le rachat du capital détenu par les sociétés de capital-investissement turques Actera et Esas pour un prix de 950 millions d'euros. Il reste toutefois à obtenir l’accord des autorités compétentes, prévue pour juin 2018, pour que la transaction soit finalisée.

 

L'écrasante majorité de l'activité de DFDS est réalisé en Europe du Nord (© DFDS)

L'écrasante majorité de l'activité de DFDS est réalisé en Europe du Nord (© DFDS)

 

Jusqu’ici DFDS qui opère sur le segment du fret et des navires à passagers était essentiellement présent sur le nord de l’Europe. À l’inverse, U.N. Ro-Ro est spécialisé dans le fret roulier en Méditerranée et emploie près de 500 personnes (premier transporteur turc). Il exploite cinq routes reliant l'Italie (Trieste, Bari) et la France (Toulon) à la Turquie. Sa flotte se compose de 12 navires pour une capacité de transport annuelle de 300.000 remorques et camions. Il dispose aussi de terminaux portuaires à Trieste et à Pendik, près d'Istanbul. La compagnie est bien connue en France puisqu’elle dessert le port de Toulon depuis 2011. Elle avait d’ailleurs publiquement appelé à la modernisation du réseau ferroviaire de Brégaillon et faisait du port varois sa base régionale en Europe de l’Ouest.

 

Embarquement à bord d'un roulier de U.N. Ro-Ro à Brégaillon en 2016 (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Embarquement à bord d'un roulier de U.N. Ro-Ro à Brégaillon en 2016 (© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

De fait, avec cette acquisition, DFDS augmenterait grandement sa positionen Méditerranée (son unique ligne est une liaison entre Marseille et Tunis). Cela représente un fort levier de croissance. U.N. Ro-Ro est totalement complémentaire de la compagnie danoise tout en n’étant pas concurrent géographiquement. De même, DFDS est familier avec les navires U.N. Ro-Ro, car ils ont tous été construits au chantier naval de Flensburg, en Allemagne, où DFDS a également construit des navires au design moderne similaire.

 

 

Le CEO de DFDS, Niels Smedegaard, prédit d’ailleurs un bel avenir au trafic roulier entre l’Europe et la Turquie : « L'économie de la Turquie est parmi les 20 premières du monde. Le commerce avec l'UE est extrêmement dynamique. Après la création d'U.N. Ro-Ro en 1994, le commerce maritime méditerranéen a continué à prendre des parts de marché au transport routier, entravé par la congestion, les contrôles aux frontières et les formalités douanières. Aujourd'hui, 55% du commerce est assuré par voie maritime - et la part continue de croître».  Par ailleurs, le chef d’entreprise a ajouté dans un communiqué que la direction d’U.N. Ro-Ro resterait en place.

 

DFDS Seaways