Marine Marchande
DFDS étudie l’ouverture d’une ligne transmanche à Caen

Actualité

DFDS étudie l’ouverture d’une ligne transmanche à Caen

Marine Marchande

Vers une réponse du « berger à la bergère » après l’annonce, par Brittany Ferries, de son implantation au Havre cet été ? Toujours est-il que DFDS et LD Lines, désormais unis au sein d’une société commune, envisagent à leur tour de se développer au-delà de leur zone d’activité actuelle, qui s’étend du Havre à Dunkerque, en passant par Dieppe et Calais. « Actuellement, nous étudions toute possibilité de développement en France et Caen en fait partie », explique-t-on chez DFDS. Tout en précisant qu’il ne s’agit pour l’heure que de réflexions. « Nous n’en sommes qu’au stade de l’étude et il est trop tôt pour dire si cela sera suivi d’éventuels plans d’actions ».

Il conviendra donc de voir si, après la décision de Brittany Ferries de venir concurrencer DFDS et LD Lines au Havre, la compagnie franco-danoise répliquera en s’installant sur les terres de l’armement breton. Filiale de Louis Dreyfus Armateurs, LD Lines avait envisagé, en 2009, de faire une incursion à Cherbourg, où est solidement ancrée Brittany Ferries, pour lancer une ligne vers l’Irlande. Mais elle y avait finalement renoncé, le navire prévu pour ce service, le Norman Voyager, étant loué à Celtic Link, déjà sur place. Alors que le marché transmanche est toujours aussi tendu aujourd’hui, Caen-Ouistreham constitue une option particulièrement tentante. Avec son million de passagers transporté chaque année depuis et vers Portsmouth, il s’agit de la principale ligne de Brittany Ferries et, surtout, une liaison réputée comme rentable.

Louis Dreyfus Armateurs Port de Caen