Marine Marchande
DFDS finalise l’acquisition d’U.N. Ro-Ro et réorganise ses activités en France

Actualité

DFDS finalise l’acquisition d’U.N. Ro-Ro et réorganise ses activités en France

Marine Marchande

Annoncé en avril pour un montant de 950 millions d’euros, la reprise de l’armement turc U.N. Ro-Ro par DFDS a été finalisée le 7 juin. Alors que le groupe danois, à l’exception d’une ligne fret entre Marseille et la Tunisie, était jusqu’ici essentiellement présent en Europe du nord dans le secteur du fret et des passagers, il se renforce avec l’intégration d’UN Ro-Ro sur le marché méditerranéen. La compagnie exploite en effet cinq routes reliant la Turquie à l'Italie (Trieste, Bari) et la France (Toulon). Sa flotte se compose de 12 navires pour une capacité de transport annuelle de 300.000 remorques et camions. U.N. Ro-Ro dispose aussi de terminaux portuaires à Trieste et à Pendik, près d'Istanbul. Selçuk Boztepe, vice-président en charge de la gestion d’U.N. Ro-Ro en Turquie, se réjouit de ce rapprochement avec DFDS : « Je suis fier d'offrir à nos clients l’accès à l'un des réseaux de fret les plus puissants de notre région. Il comprendra les deux lignes françaises Toulon-Pendik et Marseille-Tunis ainsi que les lignes au départ de Trieste en Italie. Bientôt, nous ajouterons aussi le port grec de Patras à notre réseau. Notre objectif est de nous positionner comme un opérateur clé du transport maritime pour l'Afrique du Nord, la Mer Noire et le Moyen-Orient ».

Pour DFDS, il s’agit d’une opération stratégique car en mettant ainsi un pied en Turquie, 18ème économie mondiale et pôle majeur des réseaux logistiques dans la région, le groupe étend son réseau sur une partie très dynamique du bassin méditerranéen. « Les échanges commerciaux entre l'Union européenne et la Turquie sont en plein essor et les perspectives d'avenir sont très encourageantes pour le transport maritime. Avec U.N. Ro-Ro dans la région turque et méditerranéenne, le réseau et la flotte de DFDS en Europe du Nord, et un réseau intermodal et routier efficace pour relier ces deux zones d’exploitation, nous apportons de nouvelles solutions aux exportateurs et transporteurs à travers l’Europe », explique Peder Gellert, Vice-Président Exécutif et Responsable de la division Shipping de DFDS, qui ajoute : « Avec les 12 navires d'U.N. Ro-Ro et les 50 navires de DFDS, sans compter les commandes en cours de nouveaux grands navires, nous disposons d'un réseau unique et d’une flexibilité de flotte sans égal nous permettant d’offrir des solutions compétitives pour le transport de marchandises en Méditerranée ».

 

 

Sur la Manche, DFDS exploite également trois routes entre la France et le Royaume-Uni, depuis les ports de Dunkerque, Calais et Dieppe. L’organisation de ces lignes, historiquement gérées par des entités différentes au sein du groupe, vient d’évoluer vers une plus grande intégration des opérations dans l’Hexagone. « En raison de la forte croissance de nos activités en France, il est devenu nécessaire de renforcer la gestion des lignes et la communication avec nos clients et partenaires français. Nous avons ainsi décidé de mettre en place une structure française unique pour assurer une gestion efficace et de qualité de nos trois routes et de la relation client sur le transmanche », détaille Peder Gellert.

Effective depuis le 7 juin, la nouvelle structure française est placée sous la direction de Jean-Claude Charlo, directeur général de DFDS Seaways France.

 

DFDS Seaways