Marine Marchande
DFDS : La belle réfection du Calais Seaways
ABONNÉS

Focus

DFDS : La belle réfection du Calais Seaways

Marine Marchande

Nous vous emmenons aujourd’hui à bord du Calais Seaways, qui sort d’un lourd chantier de rénovation chez Damen à Dunkerque. Le ferry de DFDS, qui a débuté son arrêt technique le 12 février, doit reprendre en cette fin de semaine ses rotations entre Calais et Douvres.

En service depuis 1991, le navire de 163 mètres et 28.800 GT de jauge peut accueillir jusqu’à 1850 passagers et 700 voitures.

 

Le Calais Seaways en cale sèche à Dunkerque en février (© JULIEN CARPENTIER)

Le Calais Seaways en cale sèche à Dunkerque en février (© JULIEN CARPENTIER)

 

Les travaux ont notamment porté sur la réfection des espaces publics, qui ont été mis remis à neuf et adoptent un design plus moderne, donnant un vrai coup de jeune à ce bateau. Ce qu’a pu constater Julien Carpentier lors d’une visite à bord dimanche dernier. Le navire était alors en cours de rangement et bénéficiait de quelques travaux de finition, mais on pouvait déjà apprécier le changement et la réussite de cette rénovation.

 

Salon Lounge

Salon Lounge (© JULIEN CARPENTIER)

Salon Lounge

Salon Lounge (© JULIEN CARPENTIER)

Le nouveau restaurant self-service, plus sobre en termes de coloris (© JULIEN CARPENTIER)

Le nouveau restaurant self-service, plus sobre en termes de coloris (© JULIEN CARPENTIER)

Le nouveau restaurant self-service (© JULIEN CARPENTIER)

Le nouveau restaurant self-service (© JULIEN CARPENTIER)

Le bar à l'avant refait et avec du nouveau mobilier (© JULIEN CARPENTIER)

Le bar à l'avant refait et avec du nouveau mobilier (© JULIEN CARPENTIER)

Espace enfants (© JULIEN CARPENTIER)

Espace enfants (© JULIEN CARPENTIER)

Bar à l'arrière qui n'était pas utilisé et a été refait (© JULIEN CARPENTIER)

Bar à l'arrière qui n'était pas utilisé et a été refait (© JULIEN CARPENTIER)

Bar à l'arrière qui n'était pas utilisé et a été refait (© JULIEN CARPENTIER)

Bar à l'arrière qui n'était pas utilisé et a été refait (© JULIEN CARPENTIER)

La boutique a doublé de volume grâce à la destruction d'anciennes cabines

La boutique a doublé de volume grâce à la destruction d'anciennes cabines (© JULIEN CARPENTIER)

Boutique

Boutique (© JULIEN CARPENTIER)

Nouveaux coloris pour le salon et le restaurant réservés aux routiers

Nouveaux coloris pour le salon et le restaurant réservés aux routiers (© JULIEN CARPENTIER)

Nouveaux coloris pour le salon et le restaurant réservés aux routiers

Nouveaux coloris pour le salon et le restaurant réservés aux routiers (© JULIEN CARPENTIER)

Nouveaux coloris pour le salon et le restaurant réservés aux routiers

Nouveaux coloris pour le salon et le restaurant réservés aux routiers (© JULIEN CARPENTIER)

 

Construit en Belgique, le Calais Seaways a eu plusieurs vies. D’abord exploité sous le nom de Prins Filip par Regie voor Maritiem Transport, il a été en 1998 repris par le groupe Stena et a navigué sous les noms de Stena Royal puis Pride of Aquitaine au profit de P&O Cruises. En 2006, le navire est racheté par LDLines, défunte filiale de Louis Dreyfus Armateurs, et est armé en Manche et en Belgique sous les noms de Norman Spirit puis Ostend Spirit. Il est enfin repris en 2013 par DFDS et rebaptisé Calais Seaways. Depuis 2011, ce navire est armé sous pavillon français.

 

Première livrée du Calais Seaways

Première livrée du Calais Seaways (© JULIEN CARPENTIER)

Le Norman Spirit

Le Norman Spirit (© JULIEN CARPENTIER)

Le Pride of Aquitaine

Le Pride of Aquitaine (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

DFDS Seaways