Marine Marchande
DFDS : « Le Brexit n’est pas forcément un problème »
ABONNÉS

Actualité

DFDS : « Le Brexit n’est pas forcément un problème »

Marine Marchande

Gert Jakobsen est vice-président du groupe danois DFDS qui opère 47 ferries en Europe du Nord, dont cinq au départ de la France (trois à Calais et deux à Dieppe). Son groupe vient de réaliser un très bon exercice 2017, « toujours en hausse et ce même après plusieurs années de progression », avec un chiffre d’affaires de 1.9 milliard d’euros et un bénéfice de 363 millions.

Largement dépendant du marché du Royaume-Uni que ses navires relient à différents pays du continent, DFDS suit « avec très grande attention » les évolutions des négociations autour du Brexit. « A l’annonce des résultats du référendum, nous avons été sous le choc. C’est un divorce dont nous ne voulions clairement pas. Et puis nous avons réfléchi et nous avons mis en place, en interne, un comité Brexit chargé d’analyser tous les impacts mais également les opportunités qui peuvent émerger des différents scénarios : un Brexit dur, avec sortie du marché commun, un maintien d’un accord de douane ou d’accès au marché commun ».

Les négociations seront longues

Les experts de DFDS sont confiants, les effets ne seront de

DFDS Seaways | Toute l'actualité de la compagnie maritime