Marine Marchande

Fil info

DFDS : une formation gestion de crise sur mesure à l'ENSM

Marine Marchande

DFDS a réalisé trois sessions de formation à la gestion de crise sur navire à passagers, à l’Ecole nationale supérieure maritime, l’ENSM. Pour la première fois en France, les exercices passerelle, machine et passagers ont pu être joués en même temps sur un navire simulé, grâce à la configuration du Ship-in-School.

Pour sa filiale française, la compagnie danoise souhaitait une formation « sur-mesure », mettant  en situation des professionnels dans le cadre d’une crise à bord d’un ferry sur la ligne Calais-Douvres. Les quatre principaux axes de travail sur la sécurité concernaient la gestion de crise en passerelle, à la machine, dans les espaces passagers et la communication entre le bord et la cellule de crise. La difficulté étant de jouer en même temps ces exercices pour être au plus près de la réalité.

L’ENSM a mobilisé une bonne partie de son Ship-in-School havrais, dédiant environ 550m2 sur cinq niveaux, au transporteur transmanche. Une quarantaine d’élèves et personnels et une dizaine d’enseignants se sont mobilisés pour accompagner les équipages DFDS dans cette formation sécurité totalement innovante.

La formation DFDS a consisté en trois sessions composées de deux exercices d’une heure trente, organisées chacune sur un jour et demi, avec séquence de débriefing majeure sur le fonctionnement de chaque poste et la gestion de crise globale. L’innovation est la mise en œuvre de l’exercice dans trois espaces en même temps, puis l’analyse et l’étude des résultats en navire simulé. Cette première en France rapproche les stagiaires des réalités du métier et va de pair avec la polyvalence, formation d’excellence à laquelle la France est attachée.

Pour l’opérateur transmanche, la profitabilité de cet exercice de gestion de crise sur navire à passagers, tient beaucoup dans sa dimension « sur-mesure ». Gemma Griffin, vice-présidente de DFDS souligne les exigences de sa compagnie dans les domaines de la sécurité. Elle se félicite de la participation active de ses équipes qui ont su témoigner de leur pratique et préciser leurs attentes, aussi bien au cours de la préparation, qu’au débriefing.  90 personnes ont participé aux différentes sessions pour adopter les meilleures pratiques.

Benoît Jones, Crew Manager de DFDS a déclaré : « Je suis particulièrement heureux de l’aboutissement de ce projet mené conjointement avec l’ENSM centre du Havre et souhaite pérenniser ces exercices gestion de crise d’un nouveau genre sur la durée pour toujours améliorer la sécurité à bord de nos navires. L’utilisation du Ship in School Havrais est un atout majeur pour ces exercices, leur permettant d’être extrêmement réalistes. Je salue le travail réalisé par l’ENSM du Havre ainsi que l’ensemble des personnels de DFDS ayant participé à ce franc succès. »

Pour Patrice Laporte, directeur général de l’ENSM, «la gestion de crise telle que nous l’avons abordée pour DFDS est déclinable dans un schéma « sur-mesure » pour d’autres navires et sur d’autres route que le Calais-Douvres. Le Ship-in-School, équipement pédagogique unique en France, permet de simuler des navires pétroliers, gaziers, des porte-conteneurs ou d’autres. »

Communiqué de DFDS, 27/06/2018

 

DFDS Seaways Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM)