Marine Marchande
DFDS va remettre deux navires sur la ligne Calais-Douvres

Actualité

DFDS va remettre deux navires sur la ligne Calais-Douvres

Marine Marchande

Sans doute conforté par les déboires juridiques de MyFerryLink au Royaume-Uni, l’armement danois ne va pas se retirer de la ligne Calais – Douvres. Bien au contraire puisqu’il annonce l’affrètement auprès de Stena Line d’un nouveau navire pour ce service. Il s’agit du Stena Nordica, un ferry de 170 mètres de long pour 24 mètres de large livré en 2000 par les chantiers japonais Mitsubishi Heavy Industries. Il présente une capacité de 405 passagers, 375 voitures et 1949 mètres linéaires pour le fret. Exploité jusqu’ici entre Holyhead et Dublin par Stena, le Nordica est attendu au début du printemps dans le Détroit. Avant cela, il bénéficiera d’un arrêt technique au cours duquel il sera mis aux couleurs de son nouvel opérateur. Il va également quitter le pavillon britannique pour être immatriculé en France et, au passage, changer de nom.

DFDS va, ainsi, remettre deux navires sur la ligne Calais-Douvres, où la compagnie n’exploite plus qu’un seul ferry, le Calais Seaways, depuis le départ du Dieppe Seaways. Ce dernier, qui pour mémoire n’est autre que l’ex-SeaFrance Molière, a été rendu en novembre dernier à son propriétaire, Stena, qui a souhaité le reprendre à l’issue de la charte d’affrètement (Il se trouve toujours en arrêt technique à Gdynia, en Pologne).

« Nous sommes heureux de ramener notre capacité sur la ligne Calais - Douvres à deux navires, qui reflète ainsi notre volonté de consolider notre présence sur le marché hexagonal. La mise en service prochaine de ce nouveau ferry permettra de restaurer un service quotidien fiable et régulier pouvant aller jusqu'à 20 traversées entre Douvres et Calais. Une excellente nouvelle pour nos clients et nos équipes qui œuvrent chaque jour à la réalisation des traversées dans les meilleures conditions », se félicite Jean-Claude Charlo, directeur général de DFDS Seaways France.

 

Le Calais Seaways (© : JULIEN CARPENTIER)

Le Calais Seaways (© : JULIEN CARPENTIER)

 

Avant d’aligner deux navires, la compagnie va d’abord profiter de l’arrivée du Nordica pour envoyer en cale sèche le Calais Seaways. Un arrêt technique qui permettra notamment de remplacer l’un des quatre moteurs du navire, victime d’un gros problème technique en fin d’année.

Pour mémoire, DFDS Seaways France exploite les lignes Dunkerque-Douvres, Calais-Douvres et Dieppe-Newhaven. L’armement emploie notamment plus de 630 marins français. 

DFDS Seaways Port de Calais