Défense
DGA : Deux nouveaux moyens dronisés pour l’île du Levant

Actualité

DGA : Deux nouveaux moyens dronisés pour l’île du Levant

Défense

Le Centre DGA Essais de Missiles du Levant a inauguré le 14 avril le catamaran Nahaura et la barge Ness Thor. Le premier est une unité neuve, alors que la seconde vient d’être modernisée. Ces moyens d’essais nautiques présentent la particularité d’être dronisés, c’est-à-dire qu’ils peuvent être mis en œuvre à distance ou évoluer de manière autonome. Ils serviront en particulier aux qualification des programmes de missiles antinavire conduites par la Direction Générale de l'Armement (Exocet et ANL). Des opérations qui nécessitent, rappelle la DGA, divers moyens navigants afin d’être représentatives d’une scène maritime complexe, dans un contexte opérationnel.

Livré en décembre dernier par le chantier H2X de La Ciotat, le Nahaura remplace le navire télécommandé Girasol qui mettait en œuvre la cible tractée Trimaran. Celle-ci a permis de qualifier les différentes versions de l’Exocet depuis les années 80.

 

La Nahaura (© : DGA ESSAIS DE MISSILES)

La Nahaura (© : DGA ESSAIS DE MISSILES)

 

Construit en composite, le nouveau catamaran mesure 20 mètres de long pour 8 mètres de large, avec un tirant d’eau de 1.4 mètre. Sa vitesse est de 25 nœuds. Outre le remorquage du Trimaran, ce navire télécommandé aura pour fonction de mettre en œuvre des cibles marines pour tous types d’essais de tirs, d’être une cible plastron d’opportunité et de participer à la sauvegarde de la zone de tir (blanchiment et surveillance la zone d’essais).

 

La barge Ness Thor (© : DGA ESSAIS DE MISSILES)

La barge Ness Thor (© : DGA ESSAIS DE MISSILES)

 

Quant à la barge Ness Thor (Navire d’ESSais Télécommandé Hybride et Optimisé en Représentativité), on rappellera qu’elle a été conçue pour le développement du missile norvégien NSM au début des années 2000 et a été utilisée jusqu’en 2014 comme bateau cible. Longue de 39 mètres pour une largeur de 6.5 mètres et un tirant d’eau de 3 mètres, elle peut atteindre la vitesse de 10 nœuds. Ness Thor a été modernisée par Cegelec et H2X à La Ciotat. Pour répondre aux nouveaux besoins d’essais, la barge peut embarquer un système de lance-leurres, des conteneurs, ainsi que des dispositifs de prise de vue optiques pour l’observation et la réalisation de mesures durant la phase d’interception. Son poste de pilotage et son local technique ont été entièrement réalisés en composite par H2X. 

 

Tir de leurres à partir de la barge Ness Thor (© : DGA ESSAIS DE MISSILES)

Tir de leurres à partir de la barge Ness Thor (© : DGA ESSAIS DE MISSILES)