Marine Marchande

Actualité

Diego Aponte prend la suite de son père à la tête de MSC

Marine Marchande

Il était sur le devant de la scène ces derniers mois, notamment lors de la signature de l'alliance P3 (MSC-Maersk-CMA CGM), puis, suite à l’échec de celle-ci, de V2 (Maersk-MSC). Diego Aponte vient de succéder à son père Gianluigi à la tête du groupe familial MSC.

Il prend la suite dans la continuité des responsabilités précédentes qu’il a exercées au sein du groupe dans lequel il est entré en 1997. Après avoir travaillé dans des services commerciaux, il a pris la direction de la filiale Terminal Investment Limited, spécialisée dans la gestion des terminaux portuaires. Il a ensuite été nommé vice-président du groupe.

 

Futur leader sur le transport de conteneurs

 

MSC a été fondé à Genève en 1970 par Gianluigi Aponte, issu des rangs de la marine marchande napolitaine. Il achète alors un navire qui effectue des rotations vers l’Afrique. Il va progressivement étoffer sa flotte, racheter des porte-conteneurs d’occasion, puis finalement en construire lui-même. Quarante ans plus tard, MSC est devenu le deuxième armement mondial au conteneur. Et devrait, selon les prévisions actuelles, dépasser Maersk, leader actuel, en 2016. La flotte de MSC compte actuellement 465 navires pour une capacité de 2,385 millions d'EVP (équivalent vingt pieds, taille standard du conteneur). 49 unités sont en commande, représentant 610.000 EVP. Parmi ces nouvelles unités en commande, 17 sont sur le segment des maxi porte-conteneurs (entre 16.000 et 19.000 EVP). 

 

Impressionnant développement à la croisière

 

MSC Croisières, de son côté, a lancé un ambitieux plan de développement. Avec deux paquebots de 168.000 GT en commande chez STX France et deux autres de 154.000 GT chez l’italien Fincantieri, l’investissement représente un total de 5 milliards d’euros en y incluant les options. L’armateur a en effet assorti ses commandes de deux unités supplémentaires pour le chantier français et une pour leur homologue italien.

MSC Cruises vise 1.7 millions de passagers cette année grâce à sa flotte de 12 navires  : quatre de la classe Fantasia (140.000 GT), quatre de la classe Musica (90.000 GT) et quatre de la classe Lirica (60.000 GT). Si les options sont confirmées, MSC prendra donc livraison de 7 grands paquebots entre 2017 et 2022. Une progression impressionnante pour une compagnie encore toute petite au début des années 2000 et qui peut aujourd’hui espérer devenir le numéro 3 mondial de la croisière si elle va au bout de son plan de développement.

MSC Cruises