Divers

Actualité

D'importants moyens maritimes mobilisés pour la sécurité du Tour de France

Divers

C’est demain à Porto-Vecchio, en Corse, que s’élancera le Tour de France. La célèbre course cycliste débute cette année par trois étapes dans l’île de Beauté, dont deux côtières. A cette occasion, la préfecture maritime de la Méditerranée mobilise du 29 juin au 1er juillet d’importants moyens afin d’assurer la sécurité des approches maritimes et des spectateurs en mer. Douane, Gendarmerie maritime, Gendarmerie départementale, Marine nationale et Affaires maritimes sont sur le pont, avec une centaine d’agents de l’Etat mobilisés et assistés, de plus, par les sauveteurs bénévoles de la SNSM. La Marine nationale participe avec le bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution Jason, ainsi que la chaîne sémaphorique. Le dispositif comprend également le patrouilleur côtier Jonquille et la vedette côtière de surveillance maritime Gravona de la Gendarmerie maritime, les vedettes DF 12, DF 14 et DF 25 de la Douane, ainsi que les vedettes PM 101 et PM 297 des Affaires maritimes. S’y ajouteront sept semi-rigides, soit  cinq de la Gendarmerie départementale et deux des Affaires maritimes.

Selon la préfecture maritime de la Méditerranée, ces moyens ont pour but d’assurer depuis la mer la sécurité du Tour de France, tout en protégeant et en assistant, si nécessaire, les très nombreux spectateurs attendus le long du parcours maritime. 

 

 

La Jonquille et un hélicoptère Panther (© : MARINE NATIONALE)