Marine Marchande
Directive soufre : un accord plutôt favorable trouvé à Bruxelles.

Actualité

Directive soufre : un accord plutôt favorable trouvé à Bruxelles.

Marine Marchande

« Ce n'est pas fini, mais c'est déjà une belle étape ». Pas de triomphalisme du côté des différents acteurs, armateurs et fonctionnaires, de la « bataille » de la directive soufre, mais un soulagement quand même. Le 15 mai dernier, le Coreper, le comité des représentants permanents de l'Union européenne a validé un accord sur la directive d'application de l'annexe VI de la convention Marpol, qui prévoit des abaissements drastiques et dans un délai court du taux de soufre dans les émissions des navires. Après de nombreux rebondissements, le texte de compromis élaboré par le trilogue entre la Commission européenne, le Parlement et le Conseil, est finalement relativement conforme aux positions défendues par les armateurs, Brittany Ferries en tête. Avec notamment une possibilité, pour les Etats, de demander des aménagements à l'Organisation maritime internationale pour certaines zones.

Un délai d'abaissement très court et pas de solution technique

Pour mémoire, l'annexe VI de la convention Marpol prévoit l'abaissement des taux d'émissions de soufre des navires à 0.1% dans des zones spécifiques dites SECA (Sulfur Emission Control Area- zones de contrôles des émissions de soufre : Baltique, Manche et mer du Nord), au 1er janvier 2015 et pour l'ensemble des eaux à 0.5% en 2020 ou en 2025. Un délai très court, surtout que la question de la solution

Divers marine marchande