Divers
Disparition du chanteur de mer Hervé Guillemer

Actualité

Disparition du chanteur de mer Hervé Guillemer

Divers

Sa voix un peu voilée traduisait si bien la mélancolie des matelots embarqués pour le long voyage « à Islande », l'euphorie trompeuse des escales sans tendresse auprès d'une « hôtesse » prompte à remplir les verres et à vider les porte-monnaie... Cette voix qui sortait des tripes s'est éteinte dimanche. Hervé Guillemer n'est plus. Il avait bourlingué depuis vingt ans dans toutes les fêtes maritimes et sur bien des bateaux du patrimoine, sans jamais se séparer de son cher accordéon et d'un répertoire à la fois personnel et universel qu'il avait eu le mérite de rénover.
Fondateur du festival Québeceltie Auteur-compositeur et interprète à la barbe fleurie, poète dont la verve était imprégnée d'eau salée, ce petit-fils de terre-neuvas avait chanté seul ou entouré de musiciens de talent tels Rémi Martin, Ronan Pinc, Daniel Calméjane, sans jamais se départir de sa modestie. Pourtant, certains de ses titres sont devenus des « standards » du chant de mer. Le 7 novembre, il avait encore participé avec brio à Plérin aux 12 heures de la musique, manifestation organisée pour doter son cher Grand-Léjon d'un moteur neuf. Avec sa compagne, la Québécoise Hélène Fournier, Hervé Guillemer avait fondé voici une demi-douzaine d'années le festival QuébeCeltie. Celui-ci réunissait chaque printemps à Trémuson une foule d'amateurs de musique traditionnelle autour d'interprètes aussi talentueux que méconnus du public français. Un hommage musical sera rendu à Hervé, samedi 12 décembre à 15 h, à la salle du Bûchon, à Trémuson.

Un article de la rédaction du Télégramme