Marine Marchande
Disparition d'Yves Kerebel, fondateur de la Touline

Actualité

Disparition d'Yves Kerebel, fondateur de la Touline

Article gratuit
Marine Marchande

Il était de ces marins pour qui la solidarité des gens de mer n'était pas qu'une simple devise. Il était de ces hommes, qui, tout en discrétion, en pudeur et en gentillesse, pouvait déplacer des montagnes quand cela était nécessaire. Yves Kerebel s'est éteint à Brest il y a quelques jours et laisse dans la peine des générations de gens de mer qui ont pu compter sur le bel ouvrage de sa vie, la Touline. 

Jeune retraité de la marine marchande, après avoir sillonné le monde, Yves Kerebel est saisi de voir, à la fin des années 80, le nombre de marins au chômage. Les temps sont durs, le pavillon Kerguelen a drastiquement réduit les effectifs et la marine marchande française marque douloureusement le pas. Avec quelques amis et la précieuse aide de sa chère épouse, il décide de monter, dans un tout petit local brestois, une association qui aiderait à la mise en relation entre les marins et les armateurs. Lui et toute l'équipe de bénévoles ne ménagent pas leur peine, passent des coups de fil, accueillent les marins, les guident, les rassurent... la Touline est née. 25 ans après, l'association brestoise est devenue une référence nationale en matière d'emploi et de formation maritime, indispensable lien entre tous les gens de mer. Un héritage à la hauteur de l'engagement de cet homme qui n'a jamais voulu abandonner ceux qui étaient restés à quai et qui, jusqu'au bout, a continué à suivre les activités de "sa" Touline, toujours passionné et toujours prêt à aider les autres.

A son épouse, sa famille, ses proches et à la Touline, la rédaction de Mer et Marine présente ses condoléances les plus attristées.