Construction Navale
DIV prend officiellement les rênes de Kleven

Actualité

DIV prend officiellement les rênes de Kleven

Construction Navale

Le groupe croate DIV est officiellement devenu le 6 mars le nouveau propriétaire des chantiers norvégiens Kleven. La reprise, annoncée fin janvier, a donc été finalisée, permettant à DIV, qui détient déjà des actifs dans la construction navale, notamment Brodosplit en Croatie, de mettre un pied en Europe du nord.

Kleven était à vendre depuis plusieurs mois et a déjà effectué une restructuration en septembre dernier qui s'est traduite par le licenciement de 124 employés sur 220 et une réorientation vers la réparation navale. Le constructeur norvégien était déjà passé près d'une liquidation à l'été 2017. Victime collatérale de la crise de l'offshore, le groupe - familial à l'origine - avait été repris par l'armement Hurtigruten (qui venait tout juste de lui passer commande des navires d'exploration Roald Amundsen et Fridtjof Nansen), accompagné d'autres investisseurs. Le chantier sauvé, il n'a néanmoins pas réussi à éviter des retards très importants sur les bateaux d'Hurtigruten. Depuis plusieurs mois, ce n'était plus guère un mystère sur les quais d'Ulsteinvik qu'Hurtigruten cherchait à revendre le chantier après avoir terminé son deuxième navire d'expédition.

L'arrivée du propriétaire de Brodosplit annonce peut-être un nouveau changement stratégique. Tomislav Debeljak, président du groupe DIV, souhaite voir la création d'une « synergie positive dans tous les segments de nos opérations, y compris dans les contrats et le financement de constructions neuves, ainsi que pour le design, la construction de coque et l'équipement de futurs navires ». Brodosplit travaille actuellement sur des constructions de navires d'expéditions, comme la future unité de Quark Expeditions ou le sistership de l'Hondius pour les néerlandais d'Oceanwide. Le chantier croate réalise également des sections de paquebots en sous-traitance pour le constructeur italien Fincantieri. 

 

Kleven Maritime