Défense
Djibouti : L'EDIC Dague retiré du service en 2010 ou 2011

Actualité

Djibouti : L'EDIC Dague retiré du service en 2010 ou 2011

Défense

Sur son blog Le Mamouth, notre confrère Jean-Marc Tanguy évoque un désarmement à l'été de l'Engin de Débarquement d'Infanterie et de Chars (EDIC) Dague, basé à Djibouti. Prévu pour intervenir en 2011, le retrait du service actif de l'EDIC pourrait, en effet, intervenir dès 2010. Ce désarmement interviendra dans le cadre des préconisations du Livre Blanc concernant la réduction du dispositif outre-mer à des fins de rationalisation des coûts de maintien en condition opérationnelle. « Le retrait interviendra en 2010 ou 2011. Ce n'est pas encore tranché », se contente-t-on d'expliquer au ministère de la Défense.
Servant de moyen de transport maritime aux troupes françaises basées à Djibouti, la Dague restera sans doute dans ce pays après son départ de la Marine nationale. Il y a, en effet, fort à parier que l'EDIC sera transféré à l'armée Djiboutienne, à l'image du transfert de son sistership, le Sabre, au Sénégal. On notera qu'outre la Dague, les forces armées françaises à Djibouti disposent d'autres moyens de débarquement, en l'occurrence deux Chalands de Transport de Matériel (CTM).
Construit à Villeneuve-la-Garenne, la Dague a été admise au service actif en 1988. Long de 59 mètres pour une largeur de 11.5 mètres, cet EDIC peut transporter 180 hommes et 210 tonnes de matériel.
______________________________________________

- Voir le blog Le Mamouth

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française