Construction Navale
Doeksen met en en service son premier ferry à propulsion GNL de MTU
ABONNÉS

Actualité

Doeksen met en en service son premier ferry à propulsion GNL de MTU

Construction Navale

L’armement néerlandais Doeksen vient de mettre en service, à Harlingen (nord des Pays-Bas), le premier de ses deux ferries catamarans équipés de moteurs rapides au GNL de l’Allemand MTU (groupe Rolls Royce). Le Willem Barentz est doté de deux moteurs 16 cylindres, fournissant une puissance de 1500 kW chacun (1492 kW, précisément). Reliés à des propulseurs azimutaux à pas fixe, ils autorisent une vitesse de 14 nœuds.

 

© MTU)

(© MTU)

 

© MTU)

(© MTU)

 

© MTU)

(© MTU)

 

Le navire de 70 mètres, dessiné par BMT Nigel Gee, a été construit au Vietnam par les chantiers Strategic Marine. Il peut transporter 599 passagers et 66 véhicules. Son sistership, le Willem de Vlamingh, doit rejoindre la flotte en septembre. Les navires effectueront des rotations vers les îles de Terschelling et Vlieland, dans la mer de Wadden. Un site sensible et classé au patrimoine mondial de l’Unesco, ce qui explique le choix d’une propulsion plus respectueuse de l’environnement, sans compter ses performances (accélération, consommation de carburant) et son faible bruit).

MTU est un pionnier des moteurs rapides au GNL qu’il a développés en se basant sur la plateforme de la série 4000 diesel. L'entreprise rachetée par Rolls Royce en 2013 fabrique depuis des décennies des moteurs rapides pour des bateaux, allant jusqu’à 10.000 kWh.

Deux moteurs 8 cylindres GNL de 746 kW ont par ailleurs été fournis par MTU fin 2019 à la ville de Constance. Ils doivent équiper un nouveau ferry sur le lac qui devrait être mis en service cet hiver.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.