Divers
Dominique Perben attendu cet après-midi à Marseille. La Connex entre dans le tour de table

Actualité

Dominique Perben attendu cet après-midi à Marseille. La Connex entre dans le tour de table

Divers

Le gouvernement fait donc machine arrière face à la mobilisation des personnels de la SNCM. Dominique de Villepin a détaillé un nouveau plan pour la compagnie. Il n'est plus question d'uen privatisation totale. L'Etat conservera 25% du capital et le fond d'investissement Butler Capital Partners (BCP) n'aurait finalement que 40% de l'entreprise. Le Premier ministre a annoncé l'arrivée das le tour de table de la Connex, dont il a avait déjà été question il y a quelques mois. La filiale transport de Veolia (ex-Vivendi Environnement) devrait monter dans le capital à hauteur de 30% dans la SNCM et prendre le rôle d'opérateur. Enfin, les salariés conserveraient, selon le plan échaffaudé par Matignon, 5% des parts.
"Ce montage industriel est conforme à l'intérêt de chacun", a déclaré Dominique de Villepin qui souhaite "sauver la compagnie". Le chef du gouvernement a envoyé Thierry Breton, le ministre de l'Economie, expliquer le plan français à Bruxelles. Dominique Perben, le ministre des Transports, est quant à lui attendu cet après-midi à Marseille où il recontrera les différents partenaires. Du côté des syndicats, on prend note de la proposition: "C'est quand même un sésengagement de l'Etat et donc une inquiétude pour les salariés et la continuité du service public", déclare Jean-Paul Israël, secrétaire de la CGT. A Marseille, les marins, soutenus par une grève des Dockers, poursuivent le mouvement qui paralyse le port depuis mardi.
En Corse, la situation est toujousr très tendue. Les membres dy syndicat des travailleurs corses, qui avaient "détourné" le cargo Pascal Paoli hier, sont rentrés ce midi à Bastia, en avion. Seuls quatre d'entre eux, dont le secrétaire du syndicat, Alain Mosconi, sont toujours retenus. Placés en garde à vue, ils sont entendus dans les locaux de la gendarmerie maritime, à Toulon. Le STC et les nationalistes réclament leur libération. A noter que Corsica Ferries, compagnie privée concurrente de la SNCM, a décidé de suspendre ses rotations avec l'île de Beauté "pour raison de sécurité".

Corsica Linea | Toute l'actualité de la compagnie de ferries