Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Douane : A la découverte du patrouilleur Kermorvan

Défense

Le déploiement en Méditerranée du Kermorvan fut l'occasion de monter à bord et de découvrir ce très beau patrouilleur de la Douane française (voir le reportage photos de Jean-Louis Venne en fin d'article). Construit par les chantiers Socarenam de Boulogne-sur-Mer, le Kermorvan est entré en service en 2008, un an après son sistership, le Jacques Oudart Fourmentin. Ces deux bâtiments sont respectivement basés à Boulogne et Brest. Long de 43.3 mètres pour une largeur de 9 mètres, le Kermorvan est, avec son jumeau, le plus gros navire de la Douane. Doté de deux moteurs diesels Carterpillar et deux hélices, il peut atteindre la vitesse de 18 noeuds et, côté autonomie, franchir 1800 nautiques à 12 noeuds. C'est donc un bâtiment hauturier, spécialement conçu pour être déployé loin des côtes sur une longue période, capacité qui manquait jusque là aux douaniers. Ainsi, le Kermorvan peut assurer une présence en mer de 300 jours par an, avec des missions embarquées de six jours, contre 36 à 48 heures maximum pour les vedettes garde-côtes classiques.

Le Kermorvan à Brest   (© : BERNARD PREZELIN)
Le Kermorvan à Brest (© : BERNARD PREZELIN)

Chargé de la surveillance maritime, ou encore de la lutte contre le narcotrafic, la contrebande (alcool, tabac, armes...) et l'immigration clandestine, le patrouilleur embarque des moyens adaptés à ses missions. Ses deux radars de navigation, situés assez hauts, offrent une bonne vision, de même que sa passerelle panoramique. Le Kermorvan est, aussi, équipé d'un système de veille infrarouge. L'armement pouvant être utilisé est conséquent, avec deux mitrailleuses de 12.7mm et deux mitrailleuses de 7.62mm. Enfin, pour les interventions et contrôles de navires, le bâtiment embarque deux annexes. L'une d'elle est une embarcation rapide de 10 mètres de type Zodiac, bénéficiant d'une large autonomie lui permettant de s'éloigner aux limites de portée radar de son bateau-mère. Le système antiroulis dont est doté le Kermorvan permet la mise à l'eau sécurisée des annexes et de leur équipage. Ce dernier, pour les visites de navires, dispose de matériels performants, comme des vidéo-endoscopes ou encore des densimètres.
Armé par un équipage de 16 hommes, le Kermorvan doit rester environ un mois en Méditerranée. Ce déploiement permet de renforcer ponctuellement les moyens de l'action de l'Etat en mer et représente un test pour la Douane. L'administration songe, en effet, à baser un patrouilleur hauturier sur la façade méditerranéenne.

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan : Embarcations d'intervention  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan : Embarcations d'intervention (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan : La passerelle (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan : La passerelle (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   : Les machines (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan : Les machines (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Kermorvan   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Kermorvan (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Douane