Marine Marchande
Douane : le F406 va tirer sa révérence
ABONNÉS

Actualité

Douane : le F406 va tirer sa révérence

Marine Marchande

Le vénérable avion de surveillance maritime F406 de la Douane achève sa carrière. Le dernier exemplaire encore opérationnel, stationné sur l’aéroport du Lamentin, en Martinique, doit rentrer en métropole le 21 octobre et sera normalement retiré du service dès le lendemain. En tout, 12 appareils de ce type (le modèle F406 produit à une centaine d’exemplaires par Reims-Aviation ayant volé pour la première fois en 1983) ont été mis en œuvre par les douaniers français, dont deux « POLMAR » équipés de moyens spécifiques pour la détection de pollutions maritimes.

C’est en juin 2010 que le programme de succession de ces appareils a été lancé. La Douane a alors choisi comme plateforme le King Air 350 de l’avionneur américain Beechcraft. Une fois livrés, les avions sont transformés par un groupement constitué par la société rémoise ASI, qui a repris Reims Aviation en 2014 et remplit le rôle d’intégrateur, ainsi qu’Airbus Defense & Space chargé de fournir le système de mission. Les avions sont notamment dotés d’un radar de surveillance maritime Ocean Master 400 et d’un système électro-optique. Alors que Beechcraft a livré le premier appareil en 2011, ce programme a connu des difficultés et d’importants retards, la cible étant au passage réduite de huit à seulement sept appareils.

Mais à l’aube de la mise en retraite du dernier F406, cinq des sept nouveaux avions sont maintenant opérationnels. Le sixième, déjà en flotte mais qui sert à la formation des personnels, va être transformé pour compléter la flottille de surveillance maritime, sa livraison dans cette configuration étant prévue au premier semestre 2020. Quant au septième Beechcraft, il devrait être réceptionné à partir de la fin du mois prochain. Il s’agira du premier avion de ce type en version POLMAR. Selon le retour d’expérience, un second sera éventuellement transformé, sachant que les capteurs des appareils SURMAR sont déjà assez performants pour détecter des pollutions en mer, comme l’ont démontrées des constatations effectuées par les douaniers, notamment en Méditerranée.

Les avions de surveillance de la Douane ont comme principales bases Hyères, près de Toulon, et Lann-Bihoué, dans la région de Lorient.

 

Douane