Défense
Douane : Le Jean-François Deniau poursuit ses essais

Actualité

Douane : Le Jean-François Deniau poursuit ses essais

Défense

Arrivé le 17 avril à La Seyne-sur-Mer, où il est basé, le nouveau patrouilleur hauturier de la Douane poursuit ses essais.  On a notamment pu l’observer en fin de semaine dernière en rade de Toulon, alors qu’il partait naviguer au large des côtes varoises. Construit par Sacarenam, le Jean-François Deniau a vu sa coque réalisée à Saint-Malo puis a été achevé à Boulogne-sur-Mer, qu’il a quitté le 10 avril. Le bâtiment doit être officiellement inauguré début juillet mais sa mise en service ne devrait pas intervenir avant le mois d'octobre. Financé à 90%  par le FFE (Fonds Frontières Extérieures) de la Commission européenne, le patrouilleur aura comme mission principale la surveillance des frontières maritimes de l’Union européenne, avec par exemple des opérations de lutte contre les trafics illicites et de contrôle des migrants qui tentent de rejoindre l’Europe en traversant la Méditerranée. A ce titre, il opèrera au profit de l’agence européenne pour la gestion de la coopération opérationnelle aux frontières de l’Union (Frontex).

 

Le Jean-François Deniau (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Jean-François Deniau (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

Le Jean-François Deniau (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Jean-François Deniau (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

Version agrandie et améliorée des Jacques Oudart Fourmentin et Kermorvan (43 mètres de long pour 412 tonnes à pleine charge), livrés en 2007 et 2008 par Socarenam à la Douane française, le Jean-François Deniau mesure 53.7 mètres de long pour 9.4 mètres de large, son déplacement étant de 520 tonnes en charge. Conçu par Bureau Mauric, le bâtiment est équipé de deux moteurs Caterpillar 3516 d’une puissance de 2350 kW chacun. Il peut atteindre la vitesse de 21 nœuds, son autonomie étant de 3500 milles à 16 nœuds.

 

Le Jean-François Deniau (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Jean-François Deniau (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE) 

 

Armé par 14 membres d’équipage, avec la possibilité d’embarquer 10 personnes supplémentaires, le patrouilleur est doté d’embarcations rapides pour les opérations de contrôle et d’interception. Il s’agit de deux semi-rigides, l’un de 9.2 mètres et l’autre de 6.5 mètres, mis en œuvre depuis des bossoirs installés sur la plage arrière.

Pouvant être gréé avec des mitrailleuses de 12.7mm et 7.65mm, le Jean-François Deniau est équipé de différents moyens de détection, dont un système électro-optique et dispose d’un centre opérationnel embarqué.

Douane | Toute l'actualité des douanes en mer | Mer et Marine