Divers
Douane : Le Jean-François Deniau a réalisé deux mois de patrouille en mer Egée

Actualité

Douane : Le Jean-François Deniau a réalisé deux mois de patrouille en mer Egée

Divers

Immobilisé au printemps dernier après avoir heurté les fonds de Port-Cros, le Jean-François Deniau, plus grand patrouilleur de la Douane, a terminé l’année sur un déploiement de deux mois en Grèce, dans le cadre notamment de la lutte contre la migration clandestine. Conduite du 18 octobre au 18 décembre, cette mission a été réalisée pour le compte de Frontex, l’Agence européenne de garde-frontières et garde-côtes. Dans la perspective d’un emploi régulier à son profit du Jean-François Deniau, celle-ci avait pour mémoire financé la majeure partie du coût de conception et de construction (13.5 millions d’euros) du bâtiment français, sorti en 2015 du chantier Socarenam de Boulogne-sur-Mer.  

Positionné à Chios, le patrouilleur a effectué des patrouilles quotidiennes à proximité de la frontière maritime avec la Turquie, dans le cadre de la protection des frontières extérieures de l’Union européenne. « Près de 1000 heures de patrouille en mer ont été réalisées. Sept opérations de sauvetage en mer ont été effectuées à la suite du repérage d’embarcations pneumatiques précaires en provenance de Turquie. Au cours de cette mission, les marins des douanes ont porté assistance à 283 personnes, 158 hommes, 45 femmes, 77 enfants et 3 bébés. Tous ont pu être ramenés sains et saufs avant d’être remis aux autorités grecques, deux personnes en hypothermie ont dû être prises en charge par une équipe médicale après avoir reçu les premiers soins à bord. La grande majorité des personnes secourues est de nationalité palestinienne et irakienne. Des personnes de nationalités afghane, égyptienne, indonésienne, koweitienne, syrienne ainsi que yéménite figurent également parmi les migrants secourus », explique la Douane, qui a au cours de l’année mobilisé d’autres moyens pour la mission de protection des frontières extérieures de l’UE. Ce fut notamment le cas, entre les mois de mai et décembre, de l’un de ses nouveaux avions de surveillance Beechcraft armé par la brigade de surveillance aérienne d'Hyères et de Lann Bihoué et déployé à Kalamata (Grèce). Une équipe terrestre a par ailleurs été envoyée à Chios (Grèce) et la vedette garde-côtes DF33 de Nice à Trapani, en Italie.

Pour l’administration française, on rappellera que ces déploiements « lointains », qui sont aussi assumés par d’autres pays européens, sont complexes et coûteux. Contrairement à la Marine nationale, la Douane ne peut par exemple pas exiger de ses personnels de rester des mois sur leur bateau. Il a donc fallu, comme cela a déjà été précédemment le cas, organiser des relèves régulières des personnels. Ainsi, le Jean-François Deniau a été armé par deux équipages de 23 douaniers, qui se sont relayés tous les 15 jours à bord du patrouilleur.

 

Douane