Défense
Dreadnought 2050 : Une vision du futur pour la Royal Navy

Focus

Dreadnought 2050 : Une vision du futur pour la Royal Navy

Défense

Quand on est en situation de faiblesse, mieux vaut afficher une image plus impressionnante que la réalité pour intimider l’adversaire. Dans la nature, les cas sont légion et, la semaine dernière, les Britanniques ont offert un bel exemple de cette stratégie. Volontairement ou non, militaires et industriels sont parvenus outre-manche à faire passer auprès des medias anglais et internationaux un simple concept ship pour ce qui constituerait l’ossature de la Royal Navy dans 35 ans. On ne sait pas si tel était le but recherché initialement mais force est de constater que tel est le message distillé dans les colonnes de journaux et sites Internet ébahis. Car, si certains ont fait preuve de prudence, nombreux sont ceux qui présentent l’idée comme une future réalité, n’hésitant pas à affirmer, peut-être pour que le sujet soit plus « vendeur » auprès du lectorat, que le bâtiment naviguera dans les prochaines années. 

 

(© : STARTPOINT)

(© : STARTPOINT)

 

Un concept intéressant mais un bateau qui restera virtuel

La vérité est, bien entendu, très différente mais on peut comprendre l’emballement qui entoure la présentation du Dreadnought 2050, soutenue par une communication savamment orchestrée. Il est vrai que ce bateau futuriste constitue un beau travail d’imagination et d’anticipation. C’est d’ailleurs le propre des concept ships, ces navires de papier dont l’unique but est de réfléchir à ce que pourraient être les bâtiments dans quelques décennies. On notera à ce propos qu’en raison de l’évolution rapide de la technologie, les ingénieurs et architectes préfèrent généralement ne pas essayer de voir au-delà de 20 ou 25 ans, aller au-delà étant considéré par beaucoup comme trop aléatoire ou relevant purement et simplement de la v

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques