Défense
Drones maritimes : Thales renforce son partenariat avec le Britannique ASV

Actualité

Drones maritimes : Thales renforce son partenariat avec le Britannique ASV

Défense

Travaillant déjà ensemble sur le programme franco-britannique MMCM, Thales et ASV ont conclu un accord visant à renforcer leur partenariat dans le développement de drones de surface pour des applications militaires, de sécurité et civiles. « Thales est un leader mondial des hautes technologies qui dispose de capacités uniques pour la conception et la mise en oeuvre d’équipements, de systèmes et de services répondant aux besoins opérationnels de ses clients. La PME britannique ASV, avec ses 60 salariés basés en Grande-Bretagne et aux États-Unis, offre quant à elle une expertise et une expérience reconnues dans la conception, la fabrication, l’exploitation et la maintenance de drones de surface. S’appuyant sur les excellentes relations établies entre les deux entreprises, et sur la combinaison de leurs compétences et expertises respectives, cet accord permet de proposer des solutions innovantes, entièrement adaptées aux besoins de systèmes autonomes dans le domaine maritime », explique le groupe français.

Thales et BAE Systems lauréats pour le programme MCMM

Les deux entreprises collaborent donc déjà dans le cadre du futur programme franco-britannique de lutte contre les mines marines (Maritime Mine Counter Measures). Pour mémoire, suite au traité de Lancaster House conclu en 2010 entre Paris et Londres, Thales et le groupe britannique BAE Systems se sont vus notifier en mars 2015 la première phase de MMCM. Celle-ci porte sur la conception d’un système de guerre des mines employant des drones de surface et des drones sous-marins opérés à distance, avec pour objectif de démontrer la maturité technologique et opérationnelle de tels systèmes.

 

Principe d'emploi des drones pour la guerre des mines (© : THALES)

Principe d'emploi des drones pour la guerre des mines (© : THALES)

 

Dans cette perspective, le consortium Thales-BAE, contracté par l’OCCAr européenne au nom de la DGA française et de son équivalent britannique (DE&S), a choisi ASV pour développer une solution à partir de son modèle C-Sweep, qui a vu la réalisation de l’Halcyon. Lancé en 2013, ce prototype d’USV (Unmaned Surface Vehicle) avait été testé avec succès en septembre 2014 à l’occasion d’une campagne de démonstration au profit du ministère britannique de la Défense. C’est sur cette base qu’ASV, Thales, BAE et les autres industriels travaillant sur MCMM vont développer un nouveau drone de surface, présenté comme plus efficient, plus stable et présentant une capacité d’emport accrue. Les études doivent être achevées d’ici la fin 2016 en vue de réaliser ensuite un démonstrateur et le tester avec différents systèmes. Il s’agit des phases 2 et 3 du programme MMCM, qui n’ont pas encore été notifiées.

Sonar remorqué, AUV, ROV…

L’USV sera doté de moyens de navigation autonomes, de sonars de détection et d’évitement d’obstacles, de moyens d’identification et de neutralisation utilisant des robots télé-opérés (ROV), un sonar tracté à ouverture synthétique et des drones sous-marins autonomes (AUV – Autonomous Underwater Vehicles) équipés eux aussi d’un sonar à ouverture synthétique (SAMDIS). Thales fournira les moyens de détection sous-marine, ainsi que le Portable Operation Center (POC) intégrant des solutions de commande et de contrôle (C2) développées par le groupe français et BAE Systems. Ce dernier livrera le système de gestion de mission, traitant notamment des informations et des commandes de ROV, ainsi que des moyens de visualisation virtuelle et d’expérimentation. La société française ECA Robotics fournira les AUV et SAAB les ROV, alors que Wood & Douglas est chargé des communications.

 

L'Alister 9, l'un des AUV de guerre des mines développés par ECA  (© : MARINE NATIONALE)

L'Alister 9, l'un des AUV de guerre des mines développés par ECA  (© : MARINE NATIONALE)

 

Renouveler les moyens de la Marine nationale et de la Royal Navy

Le programme, réparti à 50/50 entre la France et le Royaume-Uni, doit s’il s’avère concluant servir de base à la réalisation du système de lutte anti-mine futur (SMAM-F) de la Marine nationale et du projet Minecountermeasures and Hydrography Capability (MHC) de la Royal Navy, les deux flottes comptant renouveler leurs moyens de guerre des mines (chasseurs des types Tripartite, Hunt et Sandown) au cours de la prochaine décennie. On notera que DCNS n’a pas été retenu pour le projet MCMM, le groupe naval français développant sa propre solution basée elle-aussi sur l’emploi d’engins autonomes.

D’autres clients potentiels, y compris dans le secteur civil

Concernant Thales et ASV, les deux partenaires, au-delà du projet franco-britannique, auquel pourrait ultérieurement se joindre d’autres pays européens, misent sur la gamme développée à partir de l’Halcyon pour séduire d’autres marines, mais aussi des forces de sécurité et des opérateurs civils privés, par exemple pour des missions de surveillance ou de l’hydrographie. « Conçu et construit par ASV, ce drone innovant se caractérise notamment par sa vélocité, sa stabilité, sa maniabilité et son autonomie. Équipé des systèmes de gestion de mission et de contrôle d’autonomie de Thales, Halcyon constitue une plateforme économique et efficace pour déployer des charges utiles adaptées aux applications maritimes, civiles, militaires et de sécurité ».

 

 

Halcyon : un engin de 11 mètres capable d’atteindre 25 noeuds

L’Halcyon est le prototype du modèle C-Sweep d’ASV, long de 10.8 mètres pour une largeur de 3.5 mètres et 70 centimètres de tirant d’eau. Ce drone d’environ 9 tonnes, qui peut être réalisé en composite ou en aluminium, est doté de deux moteurs diesels et embarque 2300 litres de carburant. Il est conçu pour pouvoir atteindre la vitesse de 25 nœuds et franchir plus de 230 milles. Pouvant être contrôlé à distance, le C-Sweep dispose tout de même d’une petite passerelle protégée permettant de le piloter humainement. Sa longue plage arrière est optimisée pour la mise en œuvre d’un sonar remorqué, d’AUV ou de ROV. 

 

L'Halcyon  (© : ASV)

L'Halcyon  (© : ASV)

Thales Drones