Défense
DSME livre le nouveau ravitailleur norvégien

Actualité

DSME livre le nouveau ravitailleur norvégien

Défense

Une bonne nouvelle est venue éclaircir l’horizon de la marine norvégienne, qui traverse une période très difficile suite au naufrage de la frégate Helge Ingstad. Les chantiers sud-coréens Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering viennent de lui livrer le Maud, son tout nouveau bâtiment logistique. Le navire, passé sous pavillon norvégien et à bord duquel s’est installé son équipage, débute maintenant une phase d’entrainement au large de la Corée du sud. Son arrivée dans le royaume scandinave interviendra au cours du premier semestre 2019 et le Maud devrait selon la marine norvégienne être pleinement opérationnel d’ici 2020.  

Dérivé des quatre unités du type Tide conçues par British Maritime Technology (BMT) et réalisées par DSME pour la Royal Navy, le Maud a été commandé en 2013 et représente un investissement de  mesure 1.32 milliards de couronnes norvégiennes (140 millions d’euros). Lé découpe de sa première tôle est intervenue le 22 mai 2015, la mise sur cale le 15 décembre de la même année, la mise à l’eau le 4 juin 2016 et la livraison le 16 novembre dernier.

 

Le nouveau bâtiment logistique norvégien (© : FORSVARET)

 

Long de 183 mètres pour une largeur de 25.9 mètres et un tirant d’eau de 8.62 mètres, le bâtiment affichera un déplacement en charge de 27.500 tonnes. Doté d’une propulsion de type CODLOD (Combined Diesel Electric or Diesel), il est équipé de deux moteurs principaux de 7500 kW fournis par Wärtsilä, qui a également livré les deux diesels-générateurs de 3170 kW. S’y ajoutent deux propulseurs d’étrave de 1000 kW, la vitesse maximale étant supérieure à 18 nœuds.

Armé par un équipage de 43 marins et pouvant accueillir jusqu’à 116 personnes, le Maud peut transporter 7000 tonnes de diesel, 300 tonnes de carburéacteur, 200 tonnes de munitions, des pièces de rechange, des vivres et de l’eau douce. Il compte deux postes de ravitaillement et une grue d’une capacité de levage de 25 tonnes. Celle-ci peut notamment servir à manutentionner des conteneurs, le pont pouvant accueillir jusqu’à 40 EVP.

 

Comparatif de taille entre le Maud et un patrouilleur norvégien du type Skjold (© :

Comparatif de taille entre le Maud et un patrouilleur norvégien du type Skjold (© : FORSVARET)

 

Le Maud dispose également d’installations médicales développées, comprenant 48 lits d’hospitalisation, ainsi qu’un vaste hangar pouvant abriter deux hélicoptères NH90.

Avec cette nouvelle unité, la flotte norvégienne pourra déployer en toute autonomie une force navale pour des missions lointaines et dans la durée, tout en contribuant au soutien d’unités alliées dans le cadre d’opérations ou exercices internationaux. Le Maud lui permet d'ailleurs d’apporter à l’OTAN une capacité logistique très intéressante dans le nord de l’Europe, où l’Alliance renforce ses opérations navales.