Défense

Actualité

DSME livre un second bâtiment logistique pour la flotte britannique

Défense

Le Tiderace, second des quatre nouveaux bâtiments logistiques de la flotte britannique, a quitté la Corée du sud et est en route pour Falmouth (via le canal de Panama), où le chantier A&P va procéder à son achèvement. Il a été construit par le chantier Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering d’Okpo, où le troisième navire de la série, le Tidesurge, a été baptisé cet été. Le quatrième, qui prendra le nom de Tideforce, est en cours de construction. Quant à la première unité de cette classe, le Tidespring, elle a pour mémoire été livrée le 12 janvier par DSME et a rejoint au printemps Falmouth, où A&P assure notamment l’intégration de différents équipements militaires (communications, électronique, systèmes d’autodéfense).  

 

Le Tidesurge au chantier DSME d'Okpo (© ROYAL NAVY)

Le Tidespring (© ROYAL NAVY)

 

Réalisés dans le cadre du programme MARS, avec un design conçu par le groupe britannique BMT Defence Services, ces bâtiments de 201 mètres de long afficheront un déplacement en charge de 39.000 tonnes. Leur vitesse est donnée à plus de 15 nœuds, avec une autonomie de 8000 milles. Mis en œuvre par un équipage de 109 marins, ces pétroliers à double coque pourront transporter 19.000 m3 de gasoil et 1300 m3 d’eau douce, des vivres, des pièces de rechange et des munitions. Leur hangar peut abriter un hélicoptère Merlin et la plateforme est suffisamment grande pour accueillir une machine comme le Chinook.

Les Tide, conçus en particulier pour soutenir les nouveaux porte-avions de la classe Queen Elizabeth, vont remplacer au sein de la Royal Fleet Auxiliary les ravitailleurs des types Rover et Leaf.

A noter que la marine norvégienne a également passé commande d’une unité dérivée.

 

Royal Navy