Construction Navale
DSME veut construire des 23.000 EVP à l'ammoniac

Actualité

DSME veut construire des 23.000 EVP à l'ammoniac

Construction Navale

Le premier porte-conteneurs de 23.000 EVP propulsé à l'ammoniac pourrait être commercialisé en 2025. C'est en tout cas l'ambition du chantier coréen Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME), du motoriste allemand MAN et de la société de classification Lloyd's Register qui vient de donner son approbation de principe au design développé par ses partenaires. Il s'agit de la première étape de la certification, qui a vu notamment la mise en place d'ateliers destinés à l'identification des risques spécifiques à ce combustible. La deuxième phase de la certification portera sur le développement du design et son adaptation au marché.

Pour mémoire, l'ammoniac n'émet pas de CO2 ni d'émissions nocives, même si, actuellement, sa production nécessite encore de l'énergie carbonée. Ce qui pourrait évoluer notamment grâce à l'utilisation d'électricité issue d'énergies renouvelables. MAN rejoint ainsi Wärtsilä, qui mise beaucoup sur ce combustible et qui a annoncé récemment la construction du premier moteur à l'ammoniac.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs

 

Propulsion - Motorisation de navires | Actualités du secteur