Marine Marchande
DSP corse: La Méridionale, en grève, déboutée par le Conseil d'Etat

Actualité

DSP corse: La Méridionale, en grève, déboutée par le Conseil d'Etat

Marine Marchande

Le Conseil d'Etat a rejeté hier le recours formé par la Méridionale contre son éviction partielle des négociations sur la délégation de service public de desserte de la Corse. Pour mémoire, la compagnie, filiale du groupe Stef, avait été écartée des dessertes des ports d'Ajaccio et de Propriano. La compagnie, dans son offre initiale, avait annoncé le positionnement de deux bateaux affrétés puisqu’elle ne possède pas en propriété suffisamment de navires pour couvrir les cinq lignes de la DSP. Elle avait ensuite annoncé un changement de ces navires affrétés, les deux initialement prévus ayant quitté le marché. La collectivité de Corse, délégataire, s’est alors inquiétée de différentes caractéristiques techniques (notamment le nombre de prises reefers) des nouveaux affrétés et a fini par rejeter l’offre de la Méridionale sur ces deux lignes. Une position confirmée par le tribunal administratif de Marseille, saisi par la Méridionale en référé précontractuel et, donc, par le Conseil d'Etat en appel.

Une mauvaise nouvelle pour la compagnie qui intervient alors que les officiers et marins sont en grève depuis vendredi. Ce mouvement, qui semble parti pour durer, fait suite à la découverte d'un rapport interne de la collectivité de Corse qui annonçait que La Méridionale allait être écartée de trois des cinq lignes (Bastia, Ajaccio et Ile Rousse) de la DSP. La direction de La Méridionale a annoncé lancé un nouveau référé devant le tribunal administratif de Bastia pour contester les conditions de l'appel d'offres, notamment sur la violation du principe de confidentialité. Les représentants syndicaux des marins demandent l'annulation de la procédure.

Durant tout le week-end, la tension a été vive, plusieurs ports corses bloqués et il y a eu des échauffourées entre des marins de la Méridionale et des passagers d'un navire de Corsica Ferries. Les ports ont été débloqués mais la grève se poursuit à la Méridionale, où les marins demandent à leur direction d'ouvrir le dialogue avec Corsica Linea. Le directeur de Corsica Linea, Pascal Trojani, s'est dit ouvert à la discussion.

 

La Méridionale (Compagnie Méridionale de Navigation)