Marine Marchande
DSP corse : la SEMOP ne verra pas le jour en 2021

Actualité

DSP corse : la SEMOP ne verra pas le jour en 2021

Marine Marchande

La première société d'économie mixte à opération unique (SEMOP) pour la desserte de la Corse ne verra finalement pas le jour en janvier prochain. Cette structure inédite devait associer Corsica Linea et La Méridionale, pour la délégation de service public des lignes vers Ajaccio, Bastia, l'Ile Rousse, Porto-Vecchio et Propriano, à compter du 1er janvier prochain et pour une durée de sept ans.

L'assemblée de Corse a annoncé vendredi dernier que le processus de création de cette SEMOP était reporté jusqu'à 2025, d'abord en raison de la crise sanitaire qui empêche la prévision exacte des besoins de transport des mois à venir. Elle a également refusé de régler le montant de 766.5 millions d'euros demandé par les deux armateurs au titre de l'obligation de service public. Un montant jugé trop élevé par la collectivité qui l'avait, elle, estimé à 570 millions d'euros. Et enfin, le lancement de procédures par la Commission européenne qui examine actuellement les trois contrats de délégations de service public relatifs à la desserte d’Ajaccio, Bastia et l'Ile Rousse, attribués à Corsica Linea d’octobre 2019 à décembre 2020.

Pour la suite, l'assemblée de Corse devrait recourir à des concessions provisoires pour l'année 2021 dans les conditions actuelles. Corsica Linea devrait donc continuer à desservir Bastia, Ajaccio et l'Ile Rousse, tandis que la Méridionale ira à Porto-Vecchio et Propriano. Une nouvelle procédure d'appel d'offres est prévue pour la période 2022-24.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.