Divers
« D'un pôle à l'autre » : Une exposition sur Tara à Lorient

Fil info

« D'un pôle à l'autre » : Une exposition sur Tara à Lorient

Divers

Vincent Hilaire a eu la chance de vivre déjà trois missions à bord de Tara, dont deux aux deux pôles. Marin expérimenté, il a embarqué en tant que correspondant d'expédition. Une fois tout là-haut, pour « Tara Artic » pendant l'hiver polaire 2007-2008 : quatre mois d'obscurité totale, deux autres de pénombre un peu moins dense... L'autre fois à l'extrême Sud, lors de l'expédition « Tara Oceans », pendant l'été austral 2010-2011, sous un jour permanent. Au Nord, une banquise blanche sans vie apparente ; au Sud, une terre, de la vie animale et humaine Les 30 photos noir et blanc de l'exposition « D'un pôle à l'autre, la poésie des glaces » sont un témoignage magnifique de ces deux saisons polaires vécues en autarcie dans la goélette. Des scientifiques qui interrogent les glaces, font des prélèvements, analysent des échantillons pour rendre compte de la fonte des glaces. Et Vincent Hilaire qui prend des clichés pour transmettre « la beauté du monde, la faire sentir aux gens ».

Un rôle de passeur

Dans cette petite communauté immergée dans les glaces, « on ressent la toute puissance de la nature, on s'en remet à elle. On ne peut pas lui tourner le dos », explique Vincent Hilaire. Avec ses photos, il souhaite transmettre « une bonne vibration, donner à voir la fragilité de ces sites, jouer le rôle de passeur ». Majesté des murailles de glace millénaires sculptées par le vent, fragilité du bateau immergé dans la glace lors de sa dérive arctique et seulement éclairé par les lumières du bord, équipage en plein travail pour creuser la glace afin de faire du carottage, certaines photos ont un côté un peu irréel. « Je n'ai jamais utilisé de flash dans la nuit polaire, j'utilisais un pied et des temps de pause assez longs. Et quand il y avait une pleine lune, c'était magique », explique le photographe.

« Greenlandia » un projet auprès des Inuits

Le prochain projet, personnel cette fois, de Vincent Hilaire (« Greenlandia ») va à nouveau le mener au Pôle Nord, à la rencontre des peuples de l'Arctique. « Je souhaite constituer une banque d'images au Groënland. Les Inuits sont à la charnière de deux mondes. Ils sont en train de perdre des traditions, comme celle de la chasse par exemple. Ils sont confrontés à la pollution et commencent à avoir des déchets qu'ils ne savent pas traiter et qu'ils abandonnent. Sur les huit premiers mois de l'année, les habitants ont constaté, en moyenne, une hausse de trois degrés de la température », signale Vincent Hilaire. Un nouveau témoignage pour alerter sur l'urgence climatique

Pratique
Exposition accessible aux visiteurs de la Cité de la voile à Lorient. Tarifs : de 3 à 6 ans, 3 € ; de 7 à 17 ans, 9 € ; adultes, 12 € ; famille (deux enfants et deux adultes), 36 €.

 



Un article de la rédaction du Télégramme