Vie Portuaire
Dunkerque confirme sa vocation de port multimodal

Fil info

Dunkerque confirme sa vocation de port multimodal

Vie Portuaire

Dunkerque-Port affiche une part des modes de transports alternatifs à hauteur de 49 % en hausse de 1% par rapport à 2013.

La part modale du fer se situe à 30%. Ce mode s’appuie certes sur des filières historiques, telles le charbon et les minerais, mais offre désormais des perspectives intéressantes dans le domaine des transports combinés comme en atteste le doublement de la navette conteneurs depuis et vers la région parisienne (Bonneuil). De même, les approvisionnements de céréales connaissent un véritable essor depuis ces derniers mois, élargissant ainsi l’hinterland du Port de Dunkerque à de nouveaux marchés. En massifiant leurs trafics terrestres sur Dunkerque, les chargeurs font le choix des plus grandes infrastructures maritimes.

La voie d’eau continue également de se développer, avec une part modale en progression de 1 point à 16%. Les principaux flux concernent les céréales (1,19MT), filière où la part modale atteint même 52%. Le transport combiné progresse lui aussi, et devrait connaître un nouvel essor en 2015 avec le déploiement de nouveaux services pour le Nord France. Les volumes de la navette NPS (Nord Ports Shuttle), démarrés en novembre 2013, ont été pérennisés en 2014.

Enfin, le transport par canalisation (pipe) représente aujourd’hui 3% des trafics profitant notamment du raccordement des opérateurs de vracs liquides au réseau national Trapil. La mise en service du terminal méthanier devrait contribuer à conforter ce mode dans les années à venir.

En intégrant les trafics de la zone industrialo-portuaire, le trafic ferroviaire a atteint 13,4 MT en 2014, confortant ainsi la position du port comme première gare de fret de France.

Le trafic fluvial a dépassé pour la première fois les 3MT en 2014 faisant plus que jamais de Dunkerque le premier port fluvial de la région Nord-Pas de Calais.

Port de Dunkerque